Wikipédia:Lumière sur

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Principe

Cette page est consacrée à l’organisation et à la maintenance du cadre Wikipédia:Lumière sur de la page d’accueil de Wikipédia. Celui-ci est rempli par l’appel de la page correspondante, dont le contenu est renouvelé quotidiennement de façon automatique.

Deux principes sont à retenir :

  • Les articles présentés dans les différents cadres sont ceux qui ont d’ores et déjà été promus aux labels « Articles de qualité » et « Bon article ».
  • Il convient d’éviter de mettre plus de 400 mots (200 mots chacun pour les Lumière sur paraissant en duo, typiquement pour les articles promus BA) dans les cadres afin de maintenir l’équilibre des colonnes sur la page d’accueil, où ces cadres sont transclus. Si nécessaire, ajoutez à la fin le code {{Clr}} afin d’éviter que l’éventuelle image ne déborde du cadre.

Aujourd’hui dimanche 23 avril 2017

Amedeo Modigliani, Portrait de Chaïm Soutine (1916), huile sur toile (100 × 65 cm), musée d'art moderne de Céret.

Chaïm Soutine (en russe : Хаим Соломонович Сутин, Chaïm Solomonovitch Soutine ; en yiddish : חײם סוטין, Haïm Soutine) est un peintre russe juif (ashkénaze) émigré en France, né en 1893 ou 1894 dans le village de Smilovitchi, à cette époque dans l'Empire russe, et mort à Paris le .

Si sa vie est mal connue avant son arrivée à Paris, probablement en 1912, il semble qu'il ait été marqué par une enfance difficile dans les ghettos de l'ancienne Russie. Souvent décrit comme très timide, voire insociable, il traverse plusieurs années de misère parmi la bohème de Montparnasse, la reconnaissance n'arrivant que dans les années 1920, après sa « découverte » par le collectionneur américain Albert Barnes. Soutine a toujours entretenu des relations compliquées avec ses mécènes, ainsi qu'avec l'idée même de succès ou de fortune. Quoique très tôt miné par l'ulcère à l'estomac qui devait l'emporter, il a peint énormément, habité par une énergie étonnante. Son exigence l'a conduit en revanche à détruire beaucoup de ses œuvres. Les quelque cinq cents tableaux subsistants dont l'authenticité a été établie sont le plus souvent signés, mais jamais datés.

Soutine, qui s'est très peu exprimé sur ses conceptions picturales, est l'un des peintres rattachés habituellement, avec Chagall ou Modigliani, à ce qu'il est convenu d'appeler l'École de Paris. Il se tenait cependant à l'écart de tout mouvement et a développé en solitaire sa technique et sa vision du monde. Tout en se référant volontiers aux grands maîtres, à commencer par Rembrandt, et en se cantonnant à trois genres canoniques de la peinture figurative — portraits, paysages, natures mortes —, il a créé une œuvre singulière, difficilement classable. D'une palette vive et contrastée, violente même, qui peut rappeler celle d'Edvard Munch ou d'Emil Nolde, émergent des formes convulsives, des lignes tourmentées jusqu'à la déformation du sujet, suscitant une ambiance dramatique. Mais les toiles de Soutine se signalent plus encore par un travail en épaisseur qui pousse toujours plus loin l'expérience de la peinture en tant que matière, dans le sillage d'un Van Gogh et ouvrant la voie aux expériences artistiques de la seconde moitié du XXe siècle. Les couleurs flamboyantes et l'aspect torturé de ses œuvres les ont souvent fait rapprocher de l'expressionnisme, bien qu'elles soient déliées de leur époque et ne traduisent aucun engagement. Dans les années 1950, les expressionnistes abstraits de l'École de New York reconnaissent en Soutine un précurseur.

Dans cette œuvre à l'esthétique déroutante, certains commentateurs ont voulu voir le miroir de la personnalité de son auteur, dont la vie, avec ses zones d'ombre — et même ses légendes —, se prêtait à revivifier le mythe de l'artiste maudit : il s'agissait d'expliquer la manière du peintre par sa maladie, ses inhibitions, ses difficultés de survie ou d'intégration, voire une forme de folie. Mais un tel lien de cause à effet n'a rien d'évident. Si on peut déceler une influence de ses origines et de son vécu, ce serait plutôt sur le rapport de Soutine à la peinture elle-même. Il s'est en tout cas donné tout entier à son art, comme s'il y cherchait une forme de salut.

Programme du mois

Samedi 1er avril 2017

La conférence de Spa du 29 septembre 1918 est la dernière conférence entre les principaux responsables politiques et militaires du Deuxième Reich, alors engagé dans la Première Guerre mondiale. Tenue dans les dernières semaines du conflit, elle est destinée à tirer les conclusions politiques et militaires de la défection bulgare. En effet, après les échecs rencontrés par les puissances centrales en Italie et sur le front de l'Ouest, les responsables du Reich ne peuvent qu'acter l'impasse stratégique dans laquelle ils se trouvent depuis le mois d'août 1918. Les succès alliés face aux Bulgares, suivis du retrait de la Bulgarie et de la rapide remontée alliée vers le Danube, obligent les responsables des puissances centrales, essentiellement allemands, à tirer les conséquences de leurs échecs. Cependant, maintenus dans l'ignorance de la réalité de la situation militaire, les membres du gouvernement du Reich demeurent dans un premier temps incrédules face aux déclarations des militaires. Au cours du mois de septembre, ces derniers pressent le gouvernement d'entamer des pourparlers en vue d'une suspension du conflit. La conférence constitue l'occasion de l'annonce de ce souhait de changement de politique. La conférence réunit à Spa, alors siège de l'Oberste Heeresleitung (OHL, Commandement suprême de l'armée), les principaux chefs militaires du Reich, le chancelier et son vice-chancelier autour du Kaiser Guillaume II. Tous s'accordent sur le fait de demander un armistice pour limiter les exigences des Alliés, ainsi que sur des réformes politiques à mettre en œuvre pour démocratiser le Deuxième Reich, qui devait alors se transformer en monarchie parlementaire.

Dimanche 2 avril 2017

Saline de Grozon.

Les houillères et saline de Grozon sont des mines de charbon et de sel gemme du bassin keupérien situées dans le département du Jura, en Bourgogne-Franche-Comté, dans l'est de la France. Elles sont exploitées sur le territoire des communes de Grozon et de Tourmont de 1845 à 1944 pour le charbon et du VIIe au XXe siècle pour le sel après une première période d'exploitation au Néolithique et pendant l'Antiquité. L'exploitation du charbon sur place pour l'évaporation de la saumure permet à la Compagnie des Mines du Jura (qui possède uniquement cette saline) de diminuer le coût de revient du sel.

Les bâtiments de la saline du XIXe siècle sont reconvertis en école maternelle, salle des fêtes et logement à la fin du XXe siècle. Les vestiges laissés par l'ancienne saline du haut Moyen Âge sont mis au jour lors d'un diagnostic archéologique mené fin 2014, ils sont alors considérés comme étant uniques en France.

Lundi 3 avril 2017

Bleu russe.

Le bleu russe ou russe est une race de chats aux origines controversées et usuellement considérée comme une race naturelle apparue dans les pays froids comme la Russie ou les pays scandinaves. Les premiers individus sont présentés en exposition féline dès le milieu du XIXe siècle en Angleterre, d'où il s'est répandu dans le monde entier. Au bord de l'extinction après la Seconde Guerre mondiale, le bleu russe renaît de croisements avec des siamois ou des chats de gouttière bleu. Les années 1950 à 1960 voient de nombreux efforts pour homogénéiser le type du bleu russe, dont la morphologie varie d'un bord à l'autre de l'Atlantique. De nouvelles variétés de couleurs sont introduites à la fin du XXe siècle.

De type médioligne foreign, le bleu russe est long et gracieux, bien musclé et sans aucune lourdeur. La tête, en forme de coin, est décrite comme angulaire, avec de grands yeux ronds bien espacés et d'un vert soutenu. Enfin, la robe courte, épaisse et pelucheuse est de couleur bleue argentée. Les variétés à poil long comme le nebelung ou les russes noirs et blancs ne sont pas reconnues par l'ensemble des fédérations.

Souvent décrit comme une race calme et très attachée à son maître, le bleu russe serait bien adapté à la vie en appartement. Les soins se limitent à un brossage hebdomadaire.

Mardi 4 avril 2017

Portrait de Paul Bourget.

Paul Bourget, né à Amiens le et mort à Paris le , est un écrivain et essayiste catholique français issu d’une famille originaire d’Ardèche.

Ayant donné le signal d’une réaction contre le naturalisme en littérature, Bourget est d’abord tenté par le roman d’analyse expérimental. La finesse de ses études de mœurs et de caractères séduit le public mondain qu’il fréquente dans les salons parisiens de la Troisième République. Ses premiers romans – Cruelle énigme (1885), Un crime d'amour (1886) et Mensonges (1887) – ont ainsi un grand retentissement auprès d’une jeune génération en quête de rêve de modernité.

Le romancier change ensuite de direction et s’oriente à partir du roman Le Disciple (1889), considéré comme son œuvre majeure, vers le « roman à thèse », c’est-à-dire le roman d'idées. Il ne se contente plus de l’analyse des mœurs mais en dévoile les origines et les causes, soumises à des lois inéluctables et dont la transgression amène tous les désordres individuels et sociaux. Cette nouvelle voie conduit Paul Bourget à écrire des romans davantage psychologiques : L’Étape (1902), Un divorce (1904) et Le Démon de midi (1914). Il est alors influencé dans son engagement littéraire et dans son orientation romanesque par sa conversion au catholicisme et tente une synthèse entre la science et la foi. L’écrivain est amené à appliquer son talent de romancier psychologue et moraliste aux problèmes sociaux, politiques et religieux de son temps de ce début de XXe siècle.

Son œuvre multiple comprend aussi des poèmes de jeunesse, des essais et quelques pièces de théâtre. L’engagement politique de Paul Bourget même s’il reste souvent cantonné à l’expression littéraire s’est cependant manifesté au sein de mouvements militants et les nombreuses prises de position du romancier traditionaliste, catholique et antidreyfusard en faveur de la monarchie brouillent la lecture de son œuvre, aujourd’hui incomprise voire méprisée et tombée dans l’oubli.

Mercredi 5 avril 2017

Dessin en couleur de Mr Darcy, vu par C. E. Brock

Fitzwilliam Darcy est un personnage de fiction créé par la femme de lettres anglaise Jane Austen. Il est le protagoniste masculin principal de son roman le plus connu et le plus apprécié, Pride and Prejudice (Orgueil et Préjugés), paru en 1813. Il n'est jamais appelé par son prénom mais toujours Monsieur Darcy (Mr Darcy) par les dames et Darcy par son ami Charles Bingley, sa tante Lady Catherine de Bourg et par la voix narratrice.

Hôte de Bingley, qui vient de louer une belle propriété (Netherfield) près de la petite ville de Meryton dans le Hertfordshire, il est admiré au début par le voisinage, car il a de la prestance, et, surtout, il est le très riche (et célibataire) propriétaire d'un grand domaine dans le Derbyshire, Pemberley. Mais, considérant la société locale avec un mépris hautain et une morgue tout aristocratique, il suscite rapidement l'antipathie générale et plus particulièrement celle de la spirituelle Elizabeth Bennet, qu'il a regardée de haut à leur première rencontre, refusant sèchement de l'inviter à danser. Alors qu'elle éprouve à son encontre une animosité et un ressentiment durables, il se rend rapidement compte qu'elle l'attire beaucoup trop et qu'il serait prêt à se mésallier. Tout l'art de la romancière va consister à donner des occasions vraisemblables de rencontre à ces deux orgueilleux remplis de préjugés, dont elle surveille avec une ironie tendre et discrète l'évolution psychologique parallèle, à travers les quiproquos et les obstacles humains, sociaux et matériels, offrant à Darcy l'occasion de montrer ses réelles qualités de cœur.

Jane Austen a créé avec Darcy le plus complexe (intricate) et le plus élaboré de tous ses personnages masculins. Propriétaire terrien modèle, il possède une intelligence, des qualités humaines et une capacité à se remettre en question qui le rendent digne du cœur et de la main d'Elizabeth, « la plus admirable et la plus attachante des héroïnes » selon William Dean Howells. Dans un roman dont la popularité ne se dément pas, où Darcy est « le type même du beau prince qui épouse la bergère », il séduit le lecteur, selon Catherine Cusset, par « son caractère de beau ténébreux et sa fierté généreuse ».

Jeudi 6 avril 2017

Photo de Lady Gaga jouant du keytar dans une tenue de cuir.

Telephone est une chanson sortie en 2010, enregistrée et écrite par la chanteuse américaine Lady Gaga, issue de son second album The Fame Monster avec la participation de Beyoncé Knowles. Gaga écrit initialement la chanson pour Britney Spears, toutefois, cette dernière refuse finalement d’ajouter le morceau sur son album Circus. Gaga récupère alors la chanson pour son album, invitant Beyoncé Knowles en tant que collaboratrice vocale à la suite de sa propre invitation sur le titre Video Phone de Beyoncé. Le sujet d'inspiration de cette chanson est la peur de suffocation de Gaga, d’être si oppressée par le travail au point de ne plus avoir de temps libre. Gaga explique que dans la chanson, l’interlocutrice du téléphone lui dit de travailler encore plus dur. Musicalement, Telephone est d’un style très diversifié, abordant un genre pop, électronique et dance. La chanson contient également quelques lignes R&B chantées par Beyoncé.

Telephone est apprécié par la critique contemporaine, celle-ci décrivant ce single comme une chanson très entrainante. Le morceau se classe dans les hit-parades de plusieurs pays, principalement en raison des ventes numériques lors de la sortie de The Fame Monster et, par la suite, des ventes physiques, atteignant ainsi de bonnes positions dans les classements en Australie, au Canada, aux États-Unis, en Hongrie, en Nouvelle-Zélande, aux Pays-Bas, en Suède et même la première place en Belgique, au Danemark, en Norvège et au Royaume-Uni. La chanson est interprétée pour la première fois en direct et en version acoustique lors des Brit Awards 2010, le . La performance est un medley avec Dance in the Dark interprété en hommage au défunt styliste Alexander McQueen. Telephone est également ajoutée au Monster Ball européen, n’étant pas présente dans la partie américaine de la tournée.

Gaga explique que le vidéoclip de cette chanson est une continuation de celui de Paparazzi, et qu’il est aussi présenté comme un court métrage. Il présente Gaga dans une prison de laquelle Beyoncé l’aide à se libérer afin de se venger de son petit copain. Il rend un hommage à la carrière du cinéaste Quentin Tarantino. Le clip est accueilli de manière très mitigée par la critique.

Vendredi 7 avril 2017

Carré musulman du cimetière de Saint-Claude de Besançon.

La présence significative de l'islam à Besançon remonte à l'après-Seconde Guerre mondiale, et surtout à l'indépendance des pays du Maghreb. Avant cette époque, aucune source n'atteste de l'existence d'une communauté musulmane bisontine, bien que des soldats coloniaux aient été en garnison dans la région, de 1870 aux années 1920. La 1re armée française, comprenant une grande partie de tirailleurs originaires des colonies françaises, s'est illustrée dans la région et a notamment libéré une partie du Doubs, du Territoire de Belfort et de l'Alsace en 1944-1945. Les coloniaux ayant survécu repartiront pour la plupart dans leur pays d'origine après la guerre, se disperseront un peu partout en France ou s'établiront dans la capitale comtoise.

Durant les années 1960, les premiers migrants originaires d'Afrique du Nord arrivent en métropole, la grande majorité d'entre eux étant musulmane. À partir de cette époque, le besoin de lieux de culte se fait de plus en plus ressentir de la part de cette nouvelle population. Pendant plusieurs décennies les fidèles, faute de véritables lieux de culte, suivent leurs rites le plus souvent dans des locaux vétustes ou des halls d'immeubles. Mais en 1981, le centre culturel islamique de Franche-Comté, basé à Besançon, est créé ; l'association Sunna est ensuite fondée en 1987. Puis à partir de la fin des années 1990 et particulièrement depuis les années 2000, les premières mosquées sont construites dans la capitale comtoise, comme la mosquée Sunna, la mosquée Al-Fath et plus récemment la mosquée de Fontaine-Écu.

En 2010, même si aucun document officiel au niveau communal ne le confirme (excepté les propos des principaux dirigeants spirituels de la ville), l'islam serait la seconde religion des Bisontins après le christianisme. D'après la radio France Bleu Besançon, la ville compte 15 000 musulmans ce qui représente environ 13 % de la population totale de Besançon.

Samedi 8 avril 2017

Un verre de vin blanc.

Le vin blanc est un vin produit par la fermentation alcoolique du moût des raisins à pulpe non colorée et à pellicule blanche ou noire. Il est traité de façon à conserver une couleur jaune transparente au produit final. La grande variété des vins blancs provient de la grande quantité de cépages, des modes de vinification, mais aussi du taux de sucre résiduel.

Issu de la longue histoire de la culture de la vigne par l'homme, l'existence du vin blanc date d'il y a au moins 2 500 ans. Il a accompagné le développement économique et colonisé tous les continents dont les habitants sont buveurs de vin : Europe, Amérique, Océanie, moins systématiquement en Afrique et en Asie pour des raisons climatiques et religieuses.

Le vin blanc est élaboré à partir de raisins blancs (pellicule de couleur verte ou jaune) ou de raisins noirs à chair blanche. Très nombreux dans le monde, ils produisent des vins blancs dans toutes les régions où pousse la vigne. Certains cépages sont très connus comme le chardonnay B, le sauvignon B ou le riesling B, d'autres ont une existence plus discrète, cachés derrière le nom d'un vin résultant de l'assemblage de plusieurs cépages, tels que le tokay, le xérès ou le sauternes. Le vinificateur peut aussi utiliser un cépage à pellicule colorée, à condition de veiller à ne pas colorer le moût lors de la séparation pulpe-jus. Le pinot noir N, par exemple, est couramment utilisé pour produire du champagne.

Parmi les nombreux types de vin blanc, le vin blanc sec est le plus courant ; plus ou moins aromatique et acidulé, il est issu de la fermentation totale du moût. Les vins doux, moelleux ou liquoreux sont des vins élaborés avec des raisins surmûris (passerillage) ou utilisation de la pourriture noble. Pour les vins d'apéritifs, appelés vins doux naturels ou vins de liqueur, la fermentation est interrompue avant ou en début de fermentation afin de conserver la douceur du moût et d'y ajouter la force de l'alcool (10% du volume) : on parle alors de mutage. Les vins effervescents, majoritairement blancs, sont des vins où le dioxyde de carbone (gaz carbonique) de la fermentation, maintenu dissous dans le vin, redevient gazeux à l'ouverture de la bouteille, donnant la délicate mousse d'un breuvage considéré comme le vin de fête par excellence.

Célébré par les écrivains, les poètes, les chansonniers et les peintres, le vin blanc est utilisé comme boisson en apéritif, au cours du repas, en dessert ou comme boisson rafraîchissante entre les repas. Il participe aussi à l'élaboration de plats en cuisine, grâce à son acidité, ses arômes, sa capacité à attendrir les viandes et pour déglacer les sucs de cuisson. Ses bienfaits pour l'organisme sont toutefois moindres que ceux attribués au vin rouge car il est plus pauvre en composés phénoliques.

Dimanche 9 avril 2017

Vue de Ganymède par la sonde Galileo.

Ganymède, officiellement Jupiter III Ganymède, est un satellite naturel de Jupiter. En termes de distance au centre de Jupiter, il s'agit du septième satellite naturel connu de la planète et du troisième satellite galiléen. Terminant une orbite en approximativement sept jours terrestres, il participe à une résonance orbitale dite de Laplace, de type 1:2:4, avec Europe et Io. Avec son diamètre de 5 268 kilomètres, dépassant de 8 % celui de la planète Mercure et de 2 % celui de Titan, la plus grande lune de Saturne, Ganymède est le plus gros satellite naturel de Jupiter mais également le plus gros de tout le Système solaire. Étant constitué en quantités à peu près égales de roches silicatées et de glace d'eau, sa masse n'est que 45 % de celle de Mercure (constituée de roches et de métaux), mais reste la plus importante de tous les satellites planétaires du Système solaire, atteignant 2,02 fois celle de la Lune.

Ganymède est un corps totalement différencié avec un noyau liquide riche en fer et un océan sous la glace de surface qui pourrait contenir plus d'eau que tous les océans de la Terre réunis. Les deux grands types de terrains de sa surface couvrent pour environ un tiers des régions sombres, criblées de cratères d'impacts et âgées de quatre milliards d'années et, pour les deux tiers restants, des régions plus claires, recoupées par des rainures larges et à peine plus jeunes. La cause de cette perturbation géologique n'est pas bien connue, mais est probablement le résultat d'une activité tectonique provoquée par un réchauffement par effet de marée.

C'est le seul satellite du Système solaire connu pour posséder une magnétosphère, probablement créée par convection à l'intérieur du cœur ferreux liquide. Sa faible magnétosphère est comprise à l'intérieur du champ magnétique beaucoup plus important de Jupiter et connectée à lui par des lignes de champ ouvertes. Le satellite a une atmosphère fine qui contient de l'oxygène atomique (O), du dioxygène (O2) et peut-être de l'ozone (O3) ; de l'hydrogène atomique est également présent en faible proportion. On ignore encore si le satellite possède une ionosphère associée à son atmosphère ou non.

Bien que Ganymède puisse être vu à l'œil nu dans le ciel nocturne, il est considéré comme formant, avec Io, la première paire d'objets à avoir été tant détectés que résolus à l'aide d'un instrument d'optique. Leur découverte est en effet attribuée à Galilée qui les observa séparément pour la première fois le à Padoue avec une lunette astronomique de sa fabrication. Le nom du satellite galiléen fut ensuite suggéré par l'astronome Simon Marius, d'après le Ganymède mythologique. Pioneer 10 est la première sonde à l'examiner de près. Les sondes Voyager ont affiné les mesures de sa taille, tandis que la sonde Galileo a découvert son océan souterrain et son champ magnétique. La prochaine mission programmée du système jovien est le Jupiter Icy Moon Explorer (JUICE) de l'Agence spatiale européenne, dont le lancement est prévu en 2022.

Lundi 10 avril 2017

Première version, peut-être refusée.

La Conversion de saint Paul est une œuvre de Caravage dont l'artiste réalise deux versions successives sur commande du trésorier pontifical Tiberio Cerasi. La première version appartient désormais à la collection privée Odescalchi-Balbi à Rome, tandis que la seconde version est installée depuis l'origine dans la chapelle Cerasi de l'église Santa Maria del Popolo de Rome. Afin de les distinguer, il est souvent fait mention du tableau « Balbi » pour désigner la première œuvre tandis que la seconde est désignée simplement sous le nom de Conversion de saint Paul, ou parfois du tableau « Cerasi ».

L'attribution des deux peintures à Caravage ne fait pas de doute, de même que l'identification du commanditaire et de la commande en l'an 1600 ; en revanche, la date précise de leur réalisation reste sujette à débat et oscille entre 1600 et 1604. Le premier Saint Paul est réalisé à l'huile sur support de bois, mais le second est peint sur toile (le support privilégié du peintre lombard) ; il est possible que la première œuvre ait été refusée par le commanditaire puis remplacée par une seconde version sur toile du même Caravage, l’œuvre initiale étant alors rachetée par le cardinal Giacomo Sannesio ; cette interprétation est toutefois également interrogée par des historiens de l'art.

La commande que Tiberio Cerasi passe à Caravage comprend, outre La Conversion de saint Paul, un second tableau représentant Le Crucifiement de saint Pierre. Ces deux œuvres encadrent de part et d'autre un tableau d'autel qui est dû à Annibale Carrache, et leur conception est largement influencée par ce voisinage ainsi que par la configuration de la chapelle où elles sont installées.

La critique et les historiens de l'art soulignent unanimement l'étonnante disparité qui existe entre ces deux traitements du même thème, à très peu de temps d'écart, en termes de style et de composition. D'un tableau à l'autre, Caravage passe en effet d'une première approche encombrée et encore très influencée par ses grands prédécesseurs à un art plus personnel et aux accents nettement plus intimistes. La seconde Conversion de saint Paul fait partie des œuvres les plus importantes de la période romaine de Caravage, et constitue l'un de ses plus célèbres tableaux d'église ; cette commande, qui intervient juste après celle de la chapelle Contarelli à l'église saint-Louis-des-Français, contribue à asseoir sa brillante carrière dans le milieu de l'art à Rome.

Mardi 11 avril 2017

Statuts de l'ordre de Saint-Michel, BNF Fr.19815.

Étienne Colaud ou Collault est un enlumineur et libraire français, actif à Paris entre 1512 et 1541.

Plusieurs documents d'archives permettent de savoir qu'il est installé sur l'île de la Cité et qu'il appartient à une famille des métiers du livre. Il possède une clientèle prestigieuse composée de plusieurs grands seigneurs, de prélats et du roi de France lui-même. Grâce à un livre d'heures portant son nom, une vingtaine de manuscrits lui sont attribués d'après leur style. Il s'agit aussi bien de livres religieux, de traductions d'ouvrages latins ou italiens en français, de romans de chevalerie mais aussi d'ouvrages imprimés enluminés. Il est principalement influencé par un autre enlumineur parisien, Jean Pichore, mais ses œuvres montrent qu'il noue des liens avec presque tous les autres artistes parisiens du livre de son époque.

Il assure dans le même temps les fonctions de libraire, c'est-à-dire d'entrepreneur et donneur d'ordres dans la réalisation de manuscrits, de l'écriture à la reliure. Il délègue pour cela la peinture des miniatures à des collaborateurs ponctuels ou réguliers restés anonymes et pour cela désignés notamment sous plusieurs noms de convention : « exécutant principal des Statuts », « Maître d'Anne de Graville » ou « Maître des Puys de Rouen ». Son atelier, désigné sous le nom de « Groupe Colaud », est ainsi probablement à l'origine d'une vingtaine de manuscrits supplémentaires. On lui doit enfin la réalisation d'une quinzaine de manuscrits produits en série des Statuts de l'ordre de Saint-Michel, commandés par le roi François Ier.

Mercredi 12 avril 2017

La conférence de Spa des 13, 14 et 15 août 1918 constitue la dernière occasion de rencontre entre les monarques allemand et austro-hongrois durant la Première Guerre mondiale. Lors de cette conférence, la troisième depuis le début de l'année 1918 tenue à Spa, alors siège de l’Oberste Heeresleitung (OHL), les responsables civils participant à la conférence prennent alors conscience de l'impossibilité, pour les puissances centrales, de remporter la victoire. En effet, le Deuxième Reich et ses alliés sont épuisés et leurs dernières offensives se sont soldées par des échecs sur le front occidental (bataille de la Marne) comme en Italie (bataille du Piave). Envisageant pour la première fois une paix de compromis avec les forces de l’Entente qui bénéficient de l’arrivée massive de soldats américains, les dirigeants politiques et militaires du Reich et de la double monarchie réfléchissent pour la première fois à un scénario de sortie du conflit.

Jeudi 13 avril 2017

Samus Aran, héroïne des trois jeux de la série Metroid Prime (cosplay).

Metroid Prime: Trilogy (parfois Trilogy) est une compilation de jeux vidéo regroupant les trois jeux de la trilogie Metroid Prime, développée par Retro Studios, éditée sur Wii par Nintendo le 24 août 2009 aux États-Unis et le 4 septembre 2009 en Europe. Le jeu comprend Metroid Prime et Metroid Prime 2: Echoes, sortis à l'origine sur GameCube en 2002 et 2004, ainsi que Metroid Prime 3: Corruption, sorti sur Wii en 2007. Les deux premiers jeux de la série sont inclus dans leurs versions Nouvelle Façon de jouer !, sortis au Japon sur Wii, incluant une légère refonte graphique et la jouabilité de la télécommande Wii et du nunchuk.

Metroid Prime: Trilogy se déroule dans un univers de science-fiction, dont le premier épisode, qui prend place sur la planète Tallon IV, oblige Samus Aran à combattre les Pirates de l'espace et défier le Metroid Prime, créature mutée au phazon. Cependant lors du combat final, il absorbe ce minerai dangereux du costume de Samus, ce qui lui permet de survivre. Il devient Samus Sombre, le doppelgänger de l'héroïne. Le deuxième épisode replace Samus dans un combat contre les Pirates de l’espace, la Horde Ing et Samus Sombre afin d'aider la race des Luminoths à reprendre la possession de la planète Ether. Dans le troisième épisode, Samus combat les Pirates de l'espace sur trois planètes contrôlées par la fédération galactique, Norion, Bryyo, et Elysia, puis réussit à éliminer tout le phazon de la galaxie grâce à l'explosion de la planète Phaaze, source du phazon.

Metroid Prime: Trilogy est un jeu d'action-aventure en vue à la première personne, mélangeant des phases de jeu d'action et des phases d'exploration. De plus, certaines séquences se jouent en boule morphing dans une vue à la troisième personne et parfois en deux dimensions, le gameplay s'apparentant alors à du jeu de labyrinthe ou à du jeu d'infiltration. Le jeu repose sur le déblocage progressif des équipements, des armes et des zones, ce qui permet au joueur d'avancer de plus en plus profondément dans les lignes adverses tout en affrontant des ennemis de plus en plus puissants. Le projet est proposé à Nintendo par Retro Studios. Très peu d'employés sont placés sur le développement, car le reste de l'équipe est occupé sur la conception de Donkey Kong Country Returns. Les jeux ne comportent que très peu de mises à jour. Les deux premiers jeux de la trilogie adoptent le système de bonus à débloquer de Corruption en remplissant certains objectifs. Pour répondre aux plaintes exprimées par les joueurs et la critique au sujet de la très haute difficulté de jeu rencontrée lors des combats contre les boss dans Metroid Prime 2: Echoes, cette difficulté est abaissée.

Lors de sa sortie, le jeu est bien accueilli par la presse spécialisée et obtient de très bonnes notes. Il totalise 600 000 ventes dans le monde entier. Il est disponible en téléchargement sur le Nintendo eShop de la Wii U depuis janvier 2015.

Vendredi 14 avril 2017

Caricature de Samuel Ireland par James Gillray (1797).

Samuel Ireland est un graveur, éditeur et collectionneur britannique du XVIIIe siècle, mort en . Actif à Londres, il publie dans les années 1790 une série de récits de voyages illustrés par ses soins qui rencontrent un certain succès. Néanmoins, son nom est principalement associé à la découverte de prétendus documents inédits de William Shakespeare, en réalité des faux produits par son fils, William Henry Ireland. Bien qu'il soit tourné en dérision après la découverte du pot aux roses, Samuel Ireland affirme contre vents et marées croire en l'authenticité des pièces fabriquées par son fils, et ce, jusqu'à sa mort. Son rôle exact dans cette supercherie, victime ou complice, reste débattu.

Samedi 15 avril 2017

Portrait de William Henry Ireland par Silvester Harding (1798).

William Henry Ireland est un faussaire britannique né le 2 août 1775 à Londres et mort le 17 avril 1835 dans cette même ville. Il défraie la chronique dans les années 1790 en présentant à son père, le graveur Samuel Ireland, des documents inédits concernant William Shakespeare, parmi lesquels des pièces de théâtre entièrement inédites. Le public s'emballe, mais la vérité finit par éclater : tous ces documents sont des faux réalisés par le fils Ireland. Après la révélation du scandale, il poursuit une carrière beaucoup moins notable d'écrivain et poète en Angleterre et en France, sans jamais renier la supercherie qui l'a brièvement rendu célèbre.

Dimanche 16 avril 2017

La République française (en bleu) dans le monde avec l'Union européenne en jaune clair

La France, officiellement la République française Prononciation du titre dans sa version originale Écouter, est un État transcontinental souverain, dont le territoire métropolitain est situé en Europe de l'Ouest. Ce dernier a des frontières terrestres avec la Belgique, le Luxembourg, l'Allemagne, la Suisse, l'Italie, l'Espagne et les principautés d'Andorre et de Monaco et dispose d'importantes façades maritimes dans l'Atlantique, la Manche, la mer du Nord et la Méditerranée. Son territoire ultramarin s'étend dans les océans Indien, Atlantique et Pacifique ainsi que sur le continent sud-américain et a des frontières terrestres avec le Brésil, le Suriname et le Royaume des Pays-Bas.

Fruit d'une histoire politique longue et mouvementée, la France est aujourd'hui une république constitutionnelle unitaire ayant un régime semi-présidentiel. La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité » et son drapeau est constitué des trois couleurs nationales (bleu, blanc, rouge) disposées en trois bandes verticales d'égale largeur. Son hymne national est La Marseillaise, chant patriotique hérité de la Révolution française. Son principe est : « gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple ». Elle a pour capitale Paris depuis l’an 508 et pour langue officielle le français depuis 1539. Ses actuelles monnaies sont l'euro et le franc Pacifique dans ses territoires de l'océan Pacifique.

Pays formé pendant l'Antiquité tardive, vingt ans après la chute de l'Empire romain d'occident, la France tire son nom des Francs, peuple germanique qui a institué les premiers fondements de son État sur les bases de la Gaule romaine. C'est au fil des siècles, par des guerres, des mariages politiques et des unions souveraines, que cet État monarchique et catholique va peu à peu constituer autour de lui une véritable fédération de provinces, qui finira par se cristalliser en une nation unique grâce à une politique d'uniformisation administrative et culturelle, portée à son aboutissement par la Révolution française de 1789 et la fin du régime féodal.

Du début du XVIIe siècle à la première moitié du XXe siècle, elle possède un vaste empire colonial. À partir des années 1950, elle est l'un des acteurs de la construction de l'Union européenne. Troisième puissance nucléaire mondiale, l'un des cinq membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies et membre de l'OTAN, la France est également membre du G7, du G20, de la zone euro, de l'Espace Schengen, de la Commission de l'océan Indien et abrite le siège du Conseil de l'Europe, du Parlement européen et de l'UNESCO. De ce fait, elle exerce une influence notable en matière politique, économique, militaire et culturelle en Europe et dans le reste du monde.

Seul pays au monde à exercer sa souveraineté sur des territoires répartis sur trois océans et deux continents, elle joue un important rôle géopolitique au niveau mondial, grâce à un réseau d'ambassades et de consulats étendu, le deuxième au monde derrière celui des États-Unis, et elle dispose de bases militaires sur tous les continents. La France possède la deuxième plus grande zone économique exclusive (espace maritime) au monde, à laquelle s'ajoute une extension du plateau continental de 579 000 km² en 2015, et est le premier pays du monde pour la diversité de ses milieux maritimes et leur biodiversité...

Lundi 17 avril 2017

La saison 1978-1979 du Racing Club de Strasbourg est la trente-quatrième saison du club alsacien en championnat de France de Division 1, sommet de la hiérarchie du football français depuis l'introduction du professionnalisme en 1932. Cette saison est importante dans l'histoire du club strasbourgeois puisque celui-ci devient pour la première fois champion de France.

L'équipe est dirigée par Gilbert Gress, jeune entraîneur de 36 ans désigné entraîneur français de l'année 1978. Celui-ci apporte une tactique innovante en demandant notamment à tous les joueurs de participer aux actions défensives et offensives. La préparation de l'équipe est également innovante avec un travail physique important et une attention particulière portée à l'hygiène de vie des joueurs. La population locale s'identifie fortement avec cette équipe qui comporte une majorité de jeunes joueurs alsaciens talentueux comme Léonard Specht, désigné meilleur jeune joueur 1978, René Deutschmann, l'international espoir Yves Ehrlacher, l'attaquant international Albert Gemmrich, Jean-Jacques Marx et Roland Wagner. Ces joueurs sont entourés de quelques footballeurs plus expérimentés comme le gardien Dominique Dropsy, le défenseur Raymond Domenech ou le meneur de jeu Francis Piasecki.

Le titre de champion du RC Strasbourg intervient après une troisième place obtenue en 1977-1978, qui fait suite à une relégation de Division 1 en 1976 et un titre de champion de Division 2 en 1977. Pour cette nouvelle saison de Division 1 1978-1979, le Racing vise une place dans le premier tiers du classement tandis que les clubs favoris pour remporter le titre sont l'AS Saint-Étienne et le FC Nantes, multiples champion de France dans les années 1970, et l'AS Monaco, champion en titre. Le RC Strasbourg conquiert la première place du classement dès la 5e journée. Il ne quitte plus sa place de leader et gagne peu à peu un statut d'outsider crédible jusqu'à gagner le championnat. Le club atteint en outre la demi-finale en Coupe de France et le huitième de finale en Coupe UEFA. La saison du titre de champion de France 1979 est suivi avec enthousiasme dans la région alsacienne. Après une cinquième place acquise en 1979-1980, Gilbert Gress est limogé en septembre 1980 à cause de profonds désaccords l'opposant au président du club. Cet évènement provoque des émeutes inédites au stade de la Meinau et marque le début du déclin sportif du club dans les années 1980.

Mardi 18 avril 2017

Détail de la scène du grenier volant.

Les Rouleaux des légendes du mont Shigi (信貴山縁起絵巻, Shigi-san engi emaki?), aussi traduits en Rouleaux illustrés des antécédents du monastère du mont Shigi ou Légendes du temple du mont Shigi, forment un exemple remarquable de l’emaki, un art pictural japonais dont les bases ont été importées de Chine vers le VIe siècle. Datant approximativement de la fin de l’époque de Heian (XIIe siècle) et réalisés à l’encre de Chine et couleurs sur papier, ils illustrent la biographie romancée du moine Myōren et les légendes qui entourent le monastère bouddhique Chōgosonshi construit sur un versant du mont Shigi, dans l’ancienne province de Yamato. Son classement au titre de trésor national du Japon en 1951 le désigne comme chef-d’œuvre artistique d’une valeur exceptionnelle du patrimoine culturel du Japon et garantit sa conservation et sa protection par l’État japonais. Au-delà de sa valeur artistique, l’œuvre livre un témoignage historique sur la vie quotidienne des gens ordinaires de l’époque de Heian. Les scènes peintes qui se succèdent décrivent des hommes et des femmes au travail, voyageant ou recevant des hôtes. De nombreux détails architecturaux, précisément reproduits, renseignent sur les structures de l’habitat et des lieux saints de l’époque. Associée à des emaki contemporains, tels que le Chōjū-giga et le Ban dainagon ekotoba, cette œuvre picturale témoigne de la grande maturité atteinte par la peinture narrative japonaise au tout début des temps médiévaux.

Mercredi 19 avril 2017

Vue générale du bourg.

Le Boulay (prononcé /lə bu.lɛ/) est une commune française située dans le département d'Indre-et-Loire, en région Centre-Val de Loire, dans la région naturelle de la gâtine de Touraine.

Même si des gisements de minerai de fer ont probablement été exploités de longue date sur la commune, l'histoire du Boulay n'est bien documentée qu'à partir du milieu du XIIe siècle. À cette époque s'y installe un prieuré de moniales bénédictines qui se trouvait auparavant à la limite entre Le Boulay et Château-Renault. Ce prieuré, qui connaît des fortunes diverses et dont l'apogée se situe au milieu du XVIIe siècle après son rétablissement par l'archevêque de Tours Bertrand d'Eschaud, disparaît dans la première moitié du XVIIIe siècle.

Le Boulay, au cœur de la gâtine tourangelle progressivement défrichée à partir du XVIe siècle, n'a pas, pendant longtemps, bénéficié d'une agriculture très développée en raison des qualités agronomiques assez réduites de ses sols ; ce secteur d'activité perd, en outre, du poids dans l'économie communale depuis plusieurs décennies. Au XXIe siècle, la proximité de Château-Renault fait que la population du Boulay, qui n'avait que peu diminué depuis 1880, augmente très vite, avec 811 habitants en 2014, et qu'un parc industriel dynamique à cheval sur les deux communes permet de fixer au Boulay la population avec la création d'un lotissement à proximité de ce parc.

Jeudi 20 avril 2017

Le HMS Ark Royal en 1939, survolé par des Fairey Swordfish.

Le HMS Ark Royal (91) est un porte-avions de la Royal Navy qui participa à la Seconde Guerre mondiale.

Conçu en 1934 selon les restrictions du traité naval de Washington, l'Ark Royal est construit par Cammell Laird à Birkenhead, en Angleterre, lancé en 1937 et armé en . Sa conception diffère de ses prédécesseurs : c'est le premier porte-avions sur lequel les hangars et le pont d'envol sont parties intégrantes de la coque au lieu d'être des rajouts sur la superstructure ; il peut emporter de 60 à 72 avions et possède des hangars sur deux niveaux. C'est ainsi qu'il est mis en service dans une période cruciale de l'histoire de l'aéronavale, et participe au développement et à l'amélioration de nombreuses tactiques impliquant les porte-avions.

L'Ark Royal sert sur les théâtres navals parmi les plus actifs de la Seconde Guerre mondiale : il est impliqué dans la destruction de plusieurs U-Boote, participe à la campagne de Norvège, à la poursuite du Bismarck et à la protection de convois de ravitaillement pour Malte. Survivant de peu à plusieurs attaques, il est surnommé le « navire chanceux » ; les Allemands, de nombreuses fois, annoncent à tort son naufrage. Il est finalement torpillé le par le sous-marin allemand U-81, et coule le jour suivant. Son naufrage est l'objet de plusieurs enquêtes, afin de savoir comment le bâtiment a pu sombrer malgré la tentative de remorquage vers Gibraltar ; de nombreuses failles structurelles ayant contribué à la perte du navire sont mises à jour, erreurs rectifiées dans les porte-avions britanniques construits ultérieurement.

En , l'épave du HMS Ark Royal est découverte à environ 30 milles marins (56 km) au large de Gibraltar, à une profondeur de 1 000 mètres, par une société américaine utilisant un sonar monté sur un véhicule amphibie autonome. Elle participait à la réalisation, sous contrat avec la BBC, d'un documentaire sur le porte-avions.

Vendredi 21 avril 2017

Pelagothuria natatrix.

Pelagothuria natatrix, unique représentant du genre Pelagothuria, est une espèce d'holothuries (concombres de mer) abyssales de l'ordre des Elasipodida. Cette holothurie est remarquable car elle vit en nageant en pleine eau, à la manière des méduses avec lesquelles elle partage de nombreuses caractéristiques (on peut conjecturer une convergence évolutive). Son corps est ainsi translucide et surmonté par une ombrelle constituée de tentacules modifiés et unis par un voile. Vivant à très grande profondeur, elle semble se nourrir essentiellement de plancton. Cette espèce, à la répartition probablement cosmopolite, demeure cependant très rarement observée : elle n'a pu être observée in situ qu'à trois occasions seulement, près de cent ans après sa découverte.

Samedi 22 avril 2017

La conférence de Spa du 12 mai 1918 est une rencontre entre les monarques allemand et austro-hongrois, accompagnés de leurs principaux ministres. Cette conférence est organisée dans le contexte de l'éclatement d'un scandale austro-allemand, lié à la publication par les Français des échanges entre des négociateurs français et austro-hongrois au cours de rencontres informelles en Suisse du printemps 1917. En effet, un an plus tard, au printemps 1918, utilisant habilement les conséquences de la divulgation récente de ces échanges, le Deuxième Reich parvient à mettre sous sa tutelle la double monarchie, au terme d'une conférence au cours de laquelle l'empereur Guillaume II ne se prive pas de multiplier les humiliations à l'encontre de l'empereur Charles Ier. Cette mise sous tutelle, camouflée derrière une alliance à égalité entre les deux empires, revêt des dimensions politiques, économiques et militaires. Au service d'un empire soumis à un strict contrôle du Reich, les négociateurs austro-hongrois tentent, lors des négociations devant permettre l'entrée en vigueur des dispositions contenues dans les accords de mai, d'en modifier les termes. Enfin, les Alliés, rapidement informés des résultats de cette rencontre, modifient leur politique à l'égard de la double monarchie ; ainsi, à partir de ce moment, ceux-ci soutiennent activement les comités nationaux que certains représentants en exil des minorités de la double monarchie ont formés au cours des mois précédents.

Dimanche 23 avril 2017

Amedeo Modigliani, Portrait de Chaïm Soutine (1916), huile sur toile (100 × 65 cm), musée d'art moderne de Céret.

Chaïm Soutine (en russe : Хаим Соломонович Сутин, Chaïm Solomonovitch Soutine ; en yiddish : חײם סוטין, Haïm Soutine) est un peintre russe juif (ashkénaze) émigré en France, né en 1893 ou 1894 dans le village de Smilovitchi, à cette époque dans l'Empire russe, et mort à Paris le .

Si sa vie est mal connue avant son arrivée à Paris, probablement en 1912, il semble qu'il ait été marqué par une enfance difficile dans les ghettos de l'ancienne Russie. Souvent décrit comme très timide, voire insociable, il traverse plusieurs années de misère parmi la bohème de Montparnasse, la reconnaissance n'arrivant que dans les années 1920, après sa « découverte » par le collectionneur américain Albert Barnes. Soutine a toujours entretenu des relations compliquées avec ses mécènes, ainsi qu'avec l'idée même de succès ou de fortune. Quoique très tôt miné par l'ulcère à l'estomac qui devait l'emporter, il a peint énormément, habité par une énergie étonnante. Son exigence l'a conduit en revanche à détruire beaucoup de ses œuvres. Les quelque cinq cents tableaux subsistants dont l'authenticité a été établie sont le plus souvent signés, mais jamais datés.

Soutine, qui s'est très peu exprimé sur ses conceptions picturales, est l'un des peintres rattachés habituellement, avec Chagall ou Modigliani, à ce qu'il est convenu d'appeler l'École de Paris. Il se tenait cependant à l'écart de tout mouvement et a développé en solitaire sa technique et sa vision du monde. Tout en se référant volontiers aux grands maîtres, à commencer par Rembrandt, et en se cantonnant à trois genres canoniques de la peinture figurative — portraits, paysages, natures mortes —, il a créé une œuvre singulière, difficilement classable. D'une palette vive et contrastée, violente même, qui peut rappeler celle d'Edvard Munch ou d'Emil Nolde, émergent des formes convulsives, des lignes tourmentées jusqu'à la déformation du sujet, suscitant une ambiance dramatique. Mais les toiles de Soutine se signalent plus encore par un travail en épaisseur qui pousse toujours plus loin l'expérience de la peinture en tant que matière, dans le sillage d'un Van Gogh et ouvrant la voie aux expériences artistiques de la seconde moitié du XXe siècle. Les couleurs flamboyantes et l'aspect torturé de ses œuvres les ont souvent fait rapprocher de l'expressionnisme, bien qu'elles soient déliées de leur époque et ne traduisent aucun engagement. Dans les années 1950, les expressionnistes abstraits de l'École de New York reconnaissent en Soutine un précurseur.

Dans cette œuvre à l'esthétique déroutante, certains commentateurs ont voulu voir le miroir de la personnalité de son auteur, dont la vie, avec ses zones d'ombre — et même ses légendes —, se prêtait à revivifier le mythe de l'artiste maudit : il s'agissait d'expliquer la manière du peintre par sa maladie, ses inhibitions, ses difficultés de survie ou d'intégration, voire une forme de folie. Mais un tel lien de cause à effet n'a rien d'évident. Si on peut déceler une influence de ses origines et de son vécu, ce serait plutôt sur le rapport de Soutine à la peinture elle-même. Il s'est en tout cas donné tout entier à son art, comme s'il y cherchait une forme de salut.

Lundi 24 avril 2017

Cheval du Kentucky équipé d'un licol éthologique.

Un licol éthologique, parfois nommé licol américain ou licol à nœuds, est un licol de travail pour les chevaux, généralement conçu en cordelette. Inventé aux États-Unis par des chuchoteurs inspirés du bosal des vaqueros, il se diffuse en Europe à partir des années 2000, avec la vague d'engouement pour l'équitation éthologique. Cet outil est adopté par des cavaliers reconnus, en particulier Michel Robert.

Conçu comme un licol de travail adapté aux pratiques de l'équitation western, il fonctionne par points de pression, avec des nœuds qui s'appuient sur des zones innervées de la tête du cheval, et une section fine derrière les oreilles. Il permet de travailler le cheval, notamment à la longe, de façon plus fine qu'avec un licol plat, et en préservant sa bouche. Sensiblement plus économique qu'un licol classique, le licol éthologique est réputé moins solide, et peut devenir douloureux puis dangereux s'il est mal utilisé.

Mardi 25 avril 2017

Les Jeux de la Micronésie de 2014 sont la 8e édition des Jeux de la Micronésie, une compétition multisports réunissant les nations et territoires de la région de Micronésie, dans l'Océan Pacifique. Organisés du 20 au 30 juillet 2014, ils ont eu lieu à Pohnpei, île des États fédérés de Micronésie, déjà organisatrice des 5e Jeux de la Micronésie en 2002.

Neuf nations, états fédérés et territoires participent à ces jeux, pour un total de 1 400 à 1 500 athlètes et entraîneurs, dans quatorze sports différents : athlétisme, baseball, basket-ball, football, haltérophilie, lutte, micronesian all around, natation, pêche sous-marine, softball, tennis, tennis de table, course de va’a et volley-ball. Guam est le territoire qui remporte le plus de médailles d'or avec 42 titres, et l'État de Pohnpei celui qui remporte le plus de médailles tout métal confondu (114). La nageuse guaméenne Pilar Shimizu, avec huit médailles d'or et une médaille d'argent, et le nageur guaméen Jagger Stephens, avec dix médailles d'or et une médaille d'argent, sont nommés athlète féminin et masculin des Jeux.

La totalité des infrastructures sportives de l'île font l'objet de rénovations, et pour certaines de construction, en grande partie grâce à des dons. Les dons constituent également une grande partie du budget du comité d'organisation. Une épidémie de rougeole touche l'État de Pohnpei avant, pendant et après les Jeux. Elle entraîne une campagne massive de vaccination de la population et des appels à la vaccination à destination des athlètes avant leur venue sur l'île.

Mercredi 26 avril 2017

Pour revenir dans le même tour, Jean-Christophe Boullion, à bord de la Lola B10/60 no 13 (au second plan) tente de dépasser Emmanuel Collard qui pilote la Pescarolo 01 no 16 (au premier plan). Il y parvient au bout d'une vingtaine de minutes.

Les 6 Heures du Castellet 2011 également appelée 6 Hours of Le Castellet 2011, disputées le sur le circuit Paul-Ricard, sont la dix-huitième édition de cette épreuve, la première sur un format de six heures, et la première manche des Le Mans Series 2011.

Après avoir été reléguée en fond de grille lors des qualifications, en raison d'une non-conformité réglementaire, la Pescarolo 01 no 16, engagée en catégorie LMP1 et pilotée par Emmanuel Collard, Christophe Tinseau et Julien Jousse déborde l'intégralité des concurrents pour s'en aller décrocher la victoire. Dans la catégorie LMP2, la Zytek no 42, pilotée par Gary Chalandon, Karim Ojjeh et Tom Kimber-Smith l'emporte. Les pilotes Julien Schell, Mirco Schultis et Patrick Simon remportent la catégorie FLM.

La course est marquée par un départ chaotique en raison de la voiture de sécurité qui est restée en piste pour un second tour alors que les feux sont passés au vert. Cet incident rare sème le trouble au sein du peloton des voitures des catégories GTE Am et Pro, les Porsche 911 GT3 RSR (997), les plus endommagées, ne peuvent lutter pour la victoire. Les Ferrari 458 Italia GT2 no 51 et no 66, respectivement des écuries AF Corse et JMW Motorsport, parviennent à creuser l'écart sur leurs poursuivants. Après s'être arrêté pour ravitailler en carburant mais sans changer de pneus, l'ancien pilote de Formule 1 Giancarlo Fisichella (AF Corse) est dépassé par Rob Bell (JMW Motorsport) à l'entrée des « S » de la Verrerie et laisse la victoire à l'équipage britannique.

En GTE Am, la Porsche 911 GT3 RSR (997) de l'écurie allemande Team Felbermayr-Proton est la seule à être épargnée de tout contact lors du départ. Son équipage, composé de Horst Felbermayr, Sr. Christian Ried et Horst Felbermayr, Jr., connaît une course sans encombre qui lui permet de prendre la première place.

Jeudi 27 avril 2017

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Vendredi 28 avril 2017

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Samedi 29 avril 2017

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Dimanche 30 avril 2017

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.