Wikipédia:Lumière sur

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Principe

Cette page est consacrée à l’organisation et à la maintenance du cadre Wikipédia:Lumière sur de la page d’accueil de Wikipédia. Celui-ci est rempli par l’appel de la page correspondante, dont le contenu est renouvelé quotidiennement de façon automatique.

Deux principes sont à retenir :

  • Les articles présentés dans les différents cadres sont ceux qui ont d’ores et déjà été promus aux labels « Articles de qualité » et « Bon article ».
  • Il convient d’éviter de mettre plus de 400 mots (200 mots chacun pour les Lumière sur paraissant en duo, typiquement pour les articles promus BA) dans les cadres afin de maintenir l’équilibre des colonnes sur la page d’accueil, où ces cadres sont transclus. Si nécessaire, ajoutez à la fin le code {{Clr}} afin d’éviter que l’éventuelle image ne déborde du cadre.

Aujourd’hui jeudi 19 juillet 2018

Deux Garçons jouant et chantant, v.1625, huile sur toile de Frans Hals, Château Wilhelmshöhe, Cassel).

Une canzone ou canzona (littéralement en italien « chanson » ; pl. canzone ou canzoni) désigne une composition musicale polyphonique de structure strophique qui s'est diversifiée selon deux genres (vocal, puis instrumental à partir du XVIe siècle) et diverses formes suivant l'époque. L'apogée du genre instrumental se situe en Italie entre le XVIe et le milieu du XVIIe siècle. Le terme peut s'appliquer à des contenus très différents, pas nécessairement à une pièce vocale, mais ayant toujours un caractère mélodique, qui rappelle l'art vocal.

Les musiciens qui se sont illustrés dans la canzone instrumentale des XVIe et XVIIe siècles sont Vincenzo Capirola et Francesco da Milano au luth, Claudio Merulo, Giovanni Maria Trabaci et Andrea Gabrieli à l'orgue, Giovanni de Macque, Girolamo Frescobaldi, Johann Jakob Froberger et Matthias Weckmann à l'orgue ou au clavecin et Giovanni Gabrieli pour ensemble d'instruments aux dimensions majestueuses.

La canzone est partiellement à l'origine d'autres formes instrumentales, comme la sonate baroque. En raison des entrées décalées des voix en imitation, elle devient synonyme de fugue au XVIIe siècle.

Programme du mois

Dimanche 1er juillet 2018

Le puits de l'Étançon en activité dans les années 1950.

Le puits de l'Étançon (ou puits no 13 bis) est l'un des principaux puits des houillères de Ronchamp, sur la commune de Ronchamp, dans la région française de Bourgogne-Franche-Comté. Il est le seul puits du bassin minier creusé au XXe siècle et également le seul creusé par Électricité de France. Il a fonctionné de 1950 à 1958, lorsque les affleurements ont été remis en exploitation. En prolongeant l'exploitation du bassin d'une dizaine d'années, il a permis une reconversion plus aisée des mineurs.

Après sa fermeture, il est démantelé puis laissé à l'abandon avant d'être intégré en 1997 au sentier pédestre des affleurements. Le site est déblayé de 1999 à 2000 par une association avant de devenir un site de tourisme industriel au début du XXIe siècle.

Lundi 2 juillet 2018

Lettres T et M de couleur noire.

TrackMania United (TMU ou simplement United) est un jeu de course développé par Nadeo et édité sur PC par Focus Home Interactive en France le , en Europe à partir de mi-, puis dans le reste du monde à partir du . C'est la suite de TrackMania Nations, qui reprend le concept des précédents jeux de la série. Le jeu offre une approche atypique par rapport aux créations du même genre au moment de sa sortie, de par son gameplay simple orienté arcade, son éditeur de niveau, la facilité de partager les créations et l'intérêt de son mode multijoueur.

Au-delà de l'amélioration graphique générale, la particularité de United est de regrouper les environnements qui figurent dans les précédents jeux de la série : TrackMania, Sunrise et Nations. La volonté de Nadeo est de regrouper sur un même jeu tous les joueurs en ligne ou en solo disséminés sur les autres opus. Les nouveautés ne résident pas au niveau du gameplay mais surtout de trois fonctionnalités qui ont pour but de renforcer la contribution et l'interconnexion de la communauté : ManiaZone, la gestion des coppers et ManiaLink. Un nouveau mode officiel impose également de réaliser les courses à un moment précis.

United reçoit globalement un bon accueil lors de sa sortie de la part de la presse spécialisée, même si la majorité des observateurs juge le jeu comme une sorte de compilation des précédents univers aux nouveautés trop peu présentes. Mi-, Focus publie TrackMania United Forever et TrackMania Nations Forever, deux extensions destinées à United et à Nations qui permettent principalement de jouer à ces deux jeux ensemble en multijoueur. Cette extension standalone reçoit également de bonnes critiques de la part des observateurs. United fait partie d'une série très prolifique comptant de nombreuses suites.

Mardi 3 juillet 2018

Pooter et Lupin à Broadstairs, chapitre VI.

Le Journal d'un homme sans importance (The Diary of a Nobody en anglais) est un roman comique anglais conçu et rédigé par George Grossmith et son frère Weedon Grossmith. À l'origine, il est publié en feuilleton par le magazine satirique Punch en 1888-1889, et paraît en volume en 1892, avec des ajouts et des illustrations réalisées par Weedon.

Censé être tenu sur une période de quinze mois par Mr Charles Pooter, commis à la Cité de Londres, le Journal rend compte de la vie quotidienne de la maisonnée, comprenant, outre le rédacteur, son épouse Carrie, leur fils Willie Lupin, leur domestique Sarah et quelques voisins et amis qui vont et viennent quasi librement. Bien que fictif, le caractère d'authenticité du document en fait une véritable métaphore des mœurs et des prétentions de la petite classe moyenne britannique confinée dans la proche banlieue nord de la capitale.

C'est la première et dernière fois que les frères Grossmith collaborent à un tel projet pendant leur maturité. Avant — et après — cette expérience commune, chacun d'eux poursuit une carrière lyrique couronnée de succès. George crée à lui seul neuf des principaux rôles des opéras composés par Gilbert et Sullivan, et cela en douze années de 1877 à 1889. De plus, il acquiert une réputation nationale en tant que pianiste accompagnateur de sketches et compositeur de nombreux morceaux et chansons comiques. Weedon, quant à lui, travaille d'abord comme portraitiste, puis suit les pas de son frère sur la scène.

L'humour du Journal vient essentiellement de l'importance inconsciente et injustifiée dont se prévaut Mr Charles Pooter. Sa pudeur naturelle, son désir de bien faire, son respect de la hiérarchie, son sens de la dignité, son respect sans faille des convenances se trouvent battus en brèche par l'accumulation des humiliations sociales que génèrent ses propres impairs et sa sourcilleuse susceptibilité.

L'époque voit grandir les ambitions légitimes, mais alors jugées surfaites, de cette frange de la société, à la fois routinière et aspirant à la reconnaissance sociale. Le Journal capte non seulement cette ambiguïté facilement identifiée lors de sa publication, mais pour les générations ultérieures dont les mœurs ont changé, il redonne aussi à voir un passé dont le modèle de vie passe désormais pour réconfortant et douillet, et qu'elles s'empressent d'imiter.

Si l'accueil du public est d'abord réservé, la critique souligne peu à peu l'originalité de l'œuvre. Constamment réédité, le Journal s'impose comme un classique du genre comique dont la veine burlesque inspire nombre de romanciers. Plusieurs adaptations lui sont consacrées, en particulier le film muet de Ken Russell réalisé en 1964, une adaptation télévisuelle en quatre parties sur un scénario de Andrew Davies sortie en 2007, enfin une adaptation scénique fort bien reçue en 2011 dont la particularité est que tous les rôles sont interprétés par seulement trois acteurs.

Mercredi 4 juillet 2018

La draft d'expansion 2002 de la NFL est une draft d'expansion de la National Football League (NFL) dans laquelle une nouvelle franchise, nommée les Texans de Houston, choisit ses premiers joueurs. L'événement se déroule à Houston le , après la fin de la saison 2001 et en amont de la draft 2002 de la NFL dans laquelle le club détient le premier choix. La 32e franchise de la NFL a la possibilité de recruter les joueurs que les autres équipes n'ont pas protégé dans la limite de 38 % du plafond salarial de 2002. Un total de 155 joueurs sont disponibles à la sélection, la plupart d'entre eux ont une faible valeur dans la ligue, un contrat onéreux ou des problèmes de blessure.

Animés par la volonté de construire une ligne offensive de qualité pour leur futur quarterback, les Texans sélectionnent Tony Boselli avec le premier choix de la draft d'expansion. L'ancien offensive tackle gauche vedette des Jaguars de Jacksonville, distingué par cinq apparitions au Pro Bowl, a le potentiel d'être l'un des meilleurs protecteurs de la ligue. Contraint par les blessures à rester sur la touche, il ne joue jamais sous le maillot des Texans. Le deuxième choix Ryan Young n'apporte guère plus à la ligne offensive. Malgré ces deux échecs marquants, la franchise ajoute à son effectif plusieurs cadres défensifs de qualité comme Aaron Glenn, Gary Walker et Jamie Sharper qui embellissent le bilan mitigé des Texans.

Jeudi 5 juillet 2018

Conor McGregor pendant la promotion de son combat contre José Aldo, le 30 mars 2015 à Londres.

Conor Anthony McGregor est un pratiquant d'arts martiaux mixtes irlandais, né le à Dublin. Il est ancien champion de la division des poids légers et ancien champion de la division des poids plumes de l'Ultimate Fighting Championship (UFC).

McGregor commence sa carrière de combattant de MMA (mixed martial arts) en 2008, principalement en Irlande. Recruté par l'organisation Cage Warriors en 2011, il possède l'année suivante les ceintures de champion dans deux catégories différentes, plumes et légers, devenant le premier à être champion simultanément dans deux catégories. Il signe alors un contrat avec la première organisation de MMA du monde, l'Ultimate Fighting Championship. Il enchaîne alors les victoires jusqu'à obtenir le droit d'affronter José Aldo pour le titre de champion unifié de la division plumes. McGregor met fin au combat principal de l'UFC 194 en seulement 13 secondes en infligeant un knockout à son adversaire, la victoire la plus rapide de l'histoire de l'UFC lors d'un combat pour un titre.

Après une double confrontation contre Nate Diaz en catégorie mi-moyens, conclue par une défaite et une victoire, McGregor remporte la ceinture de champion de la division légers en dominant Eddie Alvarez. Il devient le premier combattant de l'UFC simultanément champion dans deux divisions différentes. Combat après combat, l'Irlandais s'est imposé comme la tête d'affiche de l'UFC. Personnalité atypique, provocateur, animateur en conférence de presse, ce combattant au style particulier se lance le défi d'affronter le champion invaincu de boxe anglaise Floyd Mayweather, Jr., mais s'incline par KO technique dans la dixième reprise. McGregor a été nommé par la magazine Time comme l'une des 100 personnes les plus influentes du monde en 2017.

Vendredi 6 juillet 2018

Vue générale des bâtiments depuis le sud.

La Corroirie est un fief féodal fortifié, dépendant de la chartreuse du Liget toute proche, sur la commune de Chemillé-sur-Indrois, dans le département français d'Indre-et-Loire.

Probablement fondée à la fin du XIIe siècle, elle devient la maison basse de la chartreuse, dont les frères convers ont la charge de gérer l'important domaine agricole du monastère (près de 1 500 hectares au Liget, ainsi que des métairies dans le Lochois). Ses bâtiments sont progressivement agrandis au cours des siècles suivants, ces périodes d'expansion alternant avec des phases de fortification consécutives à la guerre de Cent Ans puis aux guerres de Religion. C'est en effet au XVIe siècle que la Corroirie est transformée en maison forte avec notamment la construction d'un monumental châtelet d'entrée. Dans le seconde partie du XVIIe siècle, les frères qui y habitent la quittent pour résider à la maison haute et son église est fermée au culte : la maison basse perd sa vocation religieuse pour devenir une exploitation agricole. L'une des particularités de la Corroirie est qu'elle constitue également un fief détenant les droits de justice sur son territoire depuis le Moyen Âge jusqu'à la Révolution française, ce qui se traduit notamment par la présence d'une prison dans l'enceinte du site. Vendus comme biens nationaux à la Révolution après que les derniers moines ont quitté la chartreuse au début de l'année 1791, les bâtiments de la Corroirie ont subi peu de dommages ; ils sont toujours entretenus et habités au XXIe siècle.

L'église, la porte fortifiée et la prison de la Corroirie sont inscrites au titre des monuments historiques en 1926 ; l'inscription est étendue à l'ensemble du site en 2015. En 1947, la Corroirie est intégrée, comme les bâtiments de la maison haute et leurs abords, à un site classé.

Samedi 7 juillet 2018

Tête de jeune femme, Léonard de Vinci.

La Tête de jeune femme est un dessin réalisé à la pointe d'argent sur papier par le peintre italien Léonard de Vinci et conservé à la bibliothèque royale de Turin.

Ce dessin de moyenne dimension est un portrait en buste d'une jeune femme anonyme. Il est établi qu'il constitue l'étude préparatoire à la tête de l'ange Uriel présent sur la version de La Vierge aux rochers, conservé au musée du Louvre, dont le commanditaire est la Confrérie de l'Immaculée Conception. Il aurait donc été réalisé entre 1483 et 1485, et ferait partie des trois dernières études conservées se rapportant à ce tableau.

Cette étude marque une étape importante de la vie artistique du peintre puisqu'elle constitue à la fois une synthèse de son apprentissage chez Verrocchio et la mise en place de ses codifications futures concernant le portrait. C'est ainsi qu'on en retrouve l'influence dans nombre de compositions futures du peintre lui-même mais aussi, indirectement, chez Titien, Raphaël ou Vermeer.

Reconnue pour ses qualités techniques, esthétiques et psychologiques, l'œuvre fait l'objet d'un intérêt soutenu, allant jusqu'à l'admiration, de la part des historiens de l'art qui le tiennent pour l'« un des plus beaux dessins du monde ».

Dimanche 8 juillet 2018

Le siège du ministère des Affaires étrangères du Deuxième Reich, lieu des pourparlers.

La conférence de Berlin, du 2 au 6 novembre 1917, est une succession de rencontres entre ministres allemands et prussiens dans un premier temps, et entre représentants allemands et austro-hongrois dans un second temps. Cette conférence se tient à Berlin quelques jours avant le déclenchement de la révolution d'Octobre ; parallèlement, les antagonismes entre le chancelier Georg Michaelis, soutenu par le secrétaire d'État Richard von Kühlmann, d'une part, et, d'autre part, les militaires, principalement les Dioscures, Paul von Hindenburg et Erich Ludendorff, atteignent alors un point culminant, incitant les militaires à demander sa démission, actant leurs désaccords sur le programme de réforme intérieure du Deuxième Reich. Ces différends entre responsables politiques et militaires ont également pour enjeu la définition d'un nouveau programme des buts de guerre du Reich et les concessions que les Allemands seraient prêts à faire à leurs alliés, principalement la double monarchie, épuisée par plus de trois années de conflits, mais hostile à tout renforcement excessif de la tutelle allemande sur l'Europe centrale et orientale.

Lundi 9 juillet 2018

Étoiles, garde-à-vous ! (titre original : Starship Troopers) est un roman de science-fiction écrit par Robert A. Heinlein. Le texte est publié une première fois sous forme de série et dans une version abrégée, sous le titre Starship Soldier, dans la revue The Magazine of Fantasy & Science Fiction en octobre-novembre 1959, puis sous la forme d'un roman en .

Le roman, écrit à la première personne, conte l’histoire du jeune soldat Johnnie Rico fraîchement engagé dans l'infanterie mobile, une unité militaire équipée de scaphandres de combat auto-propulsés et d'armes à charge nucléaire. Le lecteur suit la carrière militaire de Rico, progressant de simple recrue jusqu'au rang d'officier, lors d'une guerre interstellaire opposant l'humanité à une espèce insectoïde connue sous le nom d'Arachnides, que Rico surnomme « les Cafards » ou « les Punaises ».

À travers le regard de Rico, Heinlein expose une analyse de la société, notamment au travers de la nécessité de la vertu civique, de l'utilisation des châtiments corporels ainsi que la pertinence de la peine capitale dans certains cas. Étoiles, garde-à-vous ! est également un plaidoyer sur la nécessité d'une force militaire forte et une critique du communisme.

Bien que l'ouvrage obtienne en 1960 le prix Hugo du meilleur roman de science-fiction, il est beaucoup critiqué. L'écriture est souvent jugée positivement, contrairement aux théories militaristes développées dans le roman. Certains critiques y voient un soutien à l’impérialisme, voire au fascisme.

Étoiles, garde-à-vous ! inspire de nombreuses œuvres ultérieures de science-fiction. En 1997 le livre est adapté au cinéma par Paul Verhoeven sous le titre original Starship Troopers, puis son univers est étendu vers de nombreux autres supports.

Mardi 10 juillet 2018

Photographie d'un individu du Maroni surinamais, prise par l'ichtyologiste Jonathan W. Armbruster.

Guyanancistrus nassauensis est une espèce de poissons-chats de la famille des Loricariidae. Ce petit poisson brun, indistinctement tacheté de brun-orange, est le plus petit représentant de son genre, Guyanancistrus, les plus grands individus connus mesurant environ 6 centimètres. Il se distingue des espèces proches notamment par sa grande bouche, ainsi que par ses couleurs et d'autres caractères morphologiques. Son écologie n'est pas connue, mais il semble adapté aux petits cours d'eau, aux eaux fraîches et à faible productivité. G. nassauensis est une espèce rare, hyper-endémique ne se trouvant que dans quelques cours d'eau des monts Nassau au Suriname.

Ce poisson-chat est découvert en 2005 lors d'une évaluation biologique des plateaux des monts Lely et Nassau, qui montre une grande biodiversité et un fort endémisme chez les poissons de la zone. L'espèce est décrite de manière formelle en 2018, par un ichtyologiste du Suriname qui a découvert l'espèce, et deux autres du Muséum d'histoire naturelle de Genève où est notamment conservé l'holotype. Les reconstructions phylogénétiques la rapprochent de l'espèce Guyanancistrus brevispinis. Elle est menacée d'extinction par les activités minières, l'orpaillage illégal et un projet de mine de bauxite prévu dans les monts Nassau.

Mercredi 11 juillet 2018

Spécimen de la sous-espèce P. p. barbarus, à La Palma, dans les îles Canaries.

Le Crave à bec rouge (Pyrrhocorax pyrrhocorax), quelquefois appelé Crave corallin ou simplement Crave, est une espèce d'oiseaux de la famille des corvidés, l'une des deux seules espèces du genre Pyrrhocorax, avec le Chocard à bec jaune (P. graculus). Ses huit sous-espèces vivent sur les montagnes et les falaises côtières depuis l'Irlande et l'Est de la Grande-Bretagne jusqu'à l'Asie centrale, l'Inde et la Chine, en passant par l'Europe du Sud et l'Afrique du Nord.

Son plumage est noir avec des reflets iridescents, son long bec incurvé et ses pattes sont rouge vif. Son cri d'appel est sonore et retentissant. Son vol, rémiges primaires largement écartées, est puissant et acrobatique. Le Crave à bec rouge s'apparie pour la vie, restant également fidèle à son site de reproduction habituellement situé dans une caverne ou dans la crevasse d'une falaise. Dans un nid fait de radicelles et de laine, la femelle pond trois à cinq œufs. Particulièrement sociables en période inter-nuptiale, les craves vivent souvent en bandes et cherchent leur nourriture ensemble, dans les prairies à l'herbe rase, telles les pâtures, consommant principalement des invertébrés. À l'occasion, il consomme aussi des fruits, comme des cerises et des myrtilles.

Bien qu'elle soit sujette à la prédation et au parasitisme, la principale menace pour cette espèce reste les changements des pratiques agricoles, qui ont mené au déclin des populations, à des extinctions locales et à la fragmentation de la répartition en Europe ; cependant l'oiseau n'est globalement pas menacé. Le Crave à bec rouge était autrefois associé à la pyromanie et a des liens avec le saint Thomas Becket et le comté des Cornouailles. L'oiseau a été représenté sur les timbres-poste de quelques pays, y compris l'île de Man, avec quatre timbres différents, et la Gambie, où l'oiseau n'est pourtant pas présent.

Jeudi 12 juillet 2018

De gauche à droite, la Dent d'Hérens (4 171 m), le Cervin (4 478 m), la Dent Blanche (4 357 m), l'Obergabelhorn (4 062 m) avec la Wellenkuppe (3 903 m), le Zinalrothorn (4 221 m) et le Weisshorn (4 506 m).

Il existe plusieurs dizaines de sommets des Alpes de plus de 4 000 mètres. Ceux-ci se trouvent en Suisse, en Italie et en France, essentiellement dans les Alpes valaisannes, le massif du Mont-Blanc et les Alpes bernoises, mais aussi le massif des Écrins, le massif du Grand-Paradis et la chaîne de la Bernina.

Dès la fin du XIXe siècle est apparue, chez les alpinistes, l'ambition de collectionner les sommets dépassant cette altitude symbolique. Le premier à revendiquer les avoir tous gravis est, au début du XXe siècle, l'Autrichien Karl Blodig, sur la base d'une liste d'une soixantaine de sommets. Compte tenu de la structure souvent complexe des montagnes, une liste close doit distinguer les « vrais » sommets des sommets secondaires, antécimes, épaules, bosses, pointes et gendarmes divers, qui dépassent l'altitude fatidique. Plusieurs listes ont coexisté jusqu'au début des années 1990, où est également apparue l'idée d'enchaîner, de façon continue et en un temps limité l'ensemble des plus de 4 000.

En 1994, l'Union internationale des associations d'alpinisme (UIAA), en prenant en compte à la fois des critères topographiques, morphologiques et « alpinistiques », a défini une liste « officielle » de 82 sommets de plus de 4 000 m. D'autres listes existent, avec des critères plus ou moins stricts, comptabilisant de 50 à 89 sommets principaux, ainsi que des listes de sommets secondaires, avec lesquelles on arrive en tout à près de 200.

Vendredi 13 juillet 2018

Pomponio Torelli par Cesare Aretusi (1549-1612).

Pomponio Torelli (né en 1539 à Montechiarugolo et mort à Parme le ) est le 8e comte de Montechiarugolo, diplomate, philosophe, homme de lettres et précepteur à la cour du duché de Parme et de Plaisance. Personnage de premier plan dans l'histoire culturelle et politique de Parme sous la domination de la maison Farnèse du XVIe siècle, il entre au service du second duc de Parme, Octave Farnèse, qui le nomme ambassadeur en Flandre puis précepteur de Ranuce Ier Farnèse. Quand Ranuce devient duc, il en fait son émissaire afin de négocier, notamment, les relations tendues avec l'Espagne qui est encore présente à cette époque dans la péninsule italienne.

Torelli publie plusieurs ouvrages et contribue à la promotion de l'Accademia degli Innominati (Académie des Inconnus) de Parme au sein de laquelle il étudie Aristote et Platon.

Samedi 14 juillet 2018

Stephen Hillenburg, créateur de la série et réalisateur du film.

Bob l'éponge, le film (The SpongeBob SquarePants Movie) est un long métrage d'animation américain, sorti en 2004. Il est réalisé, coscenarisé et produit par Stephen Hillenburg, le créateur de la série télévisée animée de laquelle il est adapté, Bob l'éponge, diffusée sur Nickelodeon depuis 1999. Les acteurs de la distribution originale de la série comme Tom Kenny, Bill Fagerbakke, Clancy Brown, Rodger Bumpass et Mr. Lawrence, prêtent leur voix aux personnages du film. D'autres acteurs sont également invités à interpréter un personnage unique, comme Scarlett Johansson, Jeffrey Tambor, Alec Baldwin et David Hasselhoff. Le film est distribué par Paramount Pictures et produit par la compagnie de production de Stephen Hillenburg, United Plankton Pictures et Nickelodeon Movies. Il s'agit du premier film de la saga de films dérivés de la série Bob l'éponge.

Dans le film, Plankton met au point un stratagème afin de ridiculiser son concurrent M. Krabs en dérobant la couronne du Roi Neptune et en faisant passer M. Krabs pour coupable. Bob l'éponge et Patrick partent alors en quête de la couronne à Shell City afin de permettre à M. Krabs d'échapper à la colère de Neptune.

Avant qu'il n'accepte le projet en 2002, Stephen Hillenburg refuse plusieurs propositions d'adaptation cinématographique de l'univers de Bob l'éponge de la Paramount Pictures. Il constitue ensuite une équipe de scénaristes, composée de lui-même, de Paul Tibbitt, de Derek Drymon, d'Aaron Springer, de Kent Osborne et de Tim Hill afin de concevoir l'idée d'une quête héroïque à la recherche d'une couronne volée, laquelle amènerait Bob et Patrick à la surface. Le film est initialement destiné à être le final de la série, mais la série devenant de plus en plus rentable, Nickelodeon décide de commander plusieurs dizaines d'épisodes, poussant Stephen Hillenburg à être remplacé par Paul Tibbit dans son rôle de show runner de la série, pour se consacrer entièrement à la réalisation du film.

Paramount Pictures et Nickelodeon mènent une grande campagne publicitaire afin de promouvoir le film, en proposant des offres liées chez des partenaires tels que 7-Eleven, les Îles Caïmans ou encore Burger King, lequel décore plusieurs de ses franchises de ballons de près de trois mètres en forme de Bob l'éponge. Le film est un succès au box-office, avec une recette mondiale de plus de 140 millions de dollars. Il reçoit également des avis plutôt positifs de la part des critiques. Une suite intitulée Bob l'éponge, le film : Un héros sort de l'eau, sort en et un troisième film, It's a Wonderful Sponge, est prévu pour .

Dimanche 15 juillet 2018

Irène Némirovsky vers 1917, à l'âge où elle commence à écrire.

Irène Némirovsky (en russe : Ирина Леонидовна Немировская, Irina Leonidovna Nemirovskaïa) est une romancière russe d'expression française, née le (11 février selon le calendrier julien) à Kiev et morte le à Auschwitz. Auteur à succès dans la France des années 1930 mais oubliée après la Seconde Guerre mondiale, elle est le seul écrivain à qui le prix Renaudot ait été décerné à titre posthume, en 2004, pour son roman inachevé Suite française.

Issue d'une famille juive fortunée mais désunie, Irène Némirovsky reçoit une éducation imprégnée de culture française. Lorsque ses parents, fuyant la Révolution russe, s'installent à Paris, elle y mène une vie mondaine et insouciante, avant d'épouser Michel Epstein, émigré russe juif dont elle a deux filles, Denise et Élisabeth. Sa vocation s'affirme précocement. Après le succès de David Golder en 1929, elle ne cesse plus d'écrire, tant par passion que par nécessité financière. Elle tarde à se rendre compte que son amour pour la France et sa place dans le paysage littéraire ne la préserveront pas des lois antijuives du régime de Vichy et de l'occupant allemand : arrêtée en juillet 1942 dans le Morvan, elle meurt du typhus après quelques semaines de détention à Auschwitz ; son mari y est déporté et tué en novembre.

Leurs filles survivent à la Shoah mais ne trouvent que bien plus tard le courage de faire revivre l'œuvre d'Irène Némirovsky. En 1995, elles confient toutes ses archives à l'Institut mémoires de l'édition contemporaine. La transcription du manuscrit de Suite française par Denise Epstein entraîne la redécouverte du reste de son œuvre.

Les nouvelles et romans assez courts d'Irène Némirovsky relèvent d'un réalisme volontiers satirique. Usant du point de vue interne comme de l'ironie, elle fait de la compréhension des êtres sa priorité, autour de trois thèmes récurrents : le conflit mère-fille, sa propre mère lui inspirant des figures maternelles détestables ; la peinture, selon une vision de droite, des corruptions de l'entre-deux-guerres ; l'affairisme auquel sont poussés, par ambition voire atavisme, des personnages juifs plus ou moins stéréotypés — représentation alors récupérée, à son corps défendant, par les antisémites.

La mémoire de la Shoah influence la relecture de son œuvre dans les années 2000. Partie des États-Unis, l'idée que ses récits trahiraient une forme de « haine de soi juive » crée une polémique, évacuant les autres aspects de son écriture. Cependant les spécialistes d'Irène Némirovsky s'accordent sur le fait que ses rapports avec la communauté juive et le judaïsme étaient plus subtils que ce que peuvent laisser croire certains de ses textes.

Lundi 16 juillet 2018

Le Parkhotel Kurhaus, hôtel de luxe à Bad Kreuznach, siège du commandement suprême de l'armée allemande, du 2 janvier 1917 au 8 mars 1918.

La conférence de Kreuznach du 7 octobre 1917 est une réunion gouvernementale allemande sous la présidence de l'empereur Guillaume II à Bad Kreuznach, alors siège de l’Oberste Heeresleitung (OHL), le commandement suprême de l'armée impériale allemande. Cette conférence est destinée à établir de nouveaux buts de guerre pour le Deuxième Reich alors que la Première Guerre mondiale entre dans sa quatrième année. Au cours de cette conférence, le gouvernement allemand prépare également les négociations qui doivent avoir lieu avec l'Autriche-Hongrie à Vienne le 22 octobre suivant, en élaborant une liste d'exigences à présenter à la double monarchie épuisée par le conflit.

Mardi 17 juillet 2018

Chana Kowalska, Shtetl (1934). Dans son roman Les Chiens et les Loups, Irène Némirovsky se rapproche du peuple juif.

Les Chiens et les Loups est un roman d'Irène Némirovsky (1903-1942), publié à la fin de l'année 1939 en feuilleton dans l'hebdomadaire Gringoire, puis chez Albin Michel en 1940. Éclipsée par la drôle de guerre, c'est la dernière œuvre d'Irène Némirovsky parue de son vivant en volume et sous son nom, avant son interdiction professionnelle puis sa déportation à Auschwitz, où elle meurt au bout d'un mois.

Le récit suit les personnages de Kiev à Paris, du début du XXe siècle à l'entre-deux-guerres. L'intrigue mêle essentiellement deux fils conducteurs : la passion éperdue de l'héroïne, Ada Sinner, artiste peintre mariée à son cousin Ben, pour le riche et lointain Harry ; et la redécouverte par celui-ci, à travers sa peinture, de la communauté juive à laquelle il appartient.

Le titre renvoie aux deux protagonistes masculins et, au-delà, à deux caractères opposés : les « chiens » qui, comme Harry, attendent l'accomplissement du destin, et les « loups » qui, à l'instar de Ben, l'affrontent, voire le provoquent. Ada paraît, elle, un double de l'auteur incarnant son rapport à la création. Enfin, à travers les vicissitudes de deux familles juives qui ont fui une Russie antisémite, le roman met en scène l'exil et le souhait de s'intégrer comme celui de retrouver ses racines. Il permet à Irène Némirovsky d'exprimer ses interrogations sur le peuple juif, sur la réussite sociale et l'assimilation, ainsi que sur sa propre judéité.

Les Chiens et les Loups n'est pas exempt des stéréotypes sur les Juifs maintes fois reprochés à l'auteur. Il offre cependant une pièce maîtresse contre ceux qui voudraient voir en elle une romancière juive antisémite : ce récit traduit plus que d'autres sa compassion vis-à-vis du peuple juif, et trahit ses doutes croissants quant à la protection à attendre de son pays d'adoption. À ce titre, il confirme un tournant dans la carrière comme dans le moi intime d'Irène Némirovsky.

Mercredi 18 juillet 2018

Dmitri Chostakovitch en 1950.

La création à Léningrad de la symphonie no 7 de Chostakovitch a lieu le , pendant la Seconde Guerre mondiale, alors que la ville de Léningrad (aujourd'hui Saint-Pétersbourg) est assiégée par les forces armées de l'Allemagne nazie.

Dmitri Chostakovitch prévoyait de faire créer la symphonie par le Philharmonique de Léningrad, mais, en raison du siège, l'ensemble est évacué de la ville, ainsi que le compositeur lui-même. La première mondiale de la Septième symphonie se déroule à Kouïbychev avec l'Orchestre du Théâtre Bolchoï. La première à Léningrad est interprétée par les musiciens survivants de l'Orchestre de la radio de Léningrad, renforcés par des militaires. Les conditions des répétitions sont difficiles : les musiciens souffrent de la faim, et leurs effectifs sont réduits. Trois d'entre eux meurent avant la répétition générale. De fait, l'orchestre n'est en mesure de jouer la symphonie en entier qu'une seule fois avant le concert.

Malgré la piètre condition des instrumentistes et de nombreux membres du public, le concert remporte un immense succès, suscitant une ovation d'une heure. Le concert est accompagné par une offensive militaire soviétique, qui porte le nom de code « bourrasque », destinée à réduire au silence les forces allemandes pendant l'exécution. La symphonie est diffusée par haut-parleurs pour les lignes allemandes, sous forme de guerre psychologique. La création à Léningrad est considérée par la critique musicale comme l'une des plus importantes représentations artistiques de la guerre, en raison de ses effets tant psychologiques que politiques. Le chef d'orchestre conclut qu'« en ce moment, nous avons triomphé de l'inhumaine machine de guerre nazie ». Des réunions des musiciens survivants sont organisées en 1964 et en 1992 pour commémorer l'événement.

Jeudi 19 juillet 2018

Deux Garçons jouant et chantant, v.1625, huile sur toile de Frans Hals, Château Wilhelmshöhe, Cassel).

Une canzone ou canzona (littéralement en italien « chanson » ; pl. canzone ou canzoni) désigne une composition musicale polyphonique de structure strophique qui s'est diversifiée selon deux genres (vocal, puis instrumental à partir du XVIe siècle) et diverses formes suivant l'époque. L'apogée du genre instrumental se situe en Italie entre le XVIe et le milieu du XVIIe siècle. Le terme peut s'appliquer à des contenus très différents, pas nécessairement à une pièce vocale, mais ayant toujours un caractère mélodique, qui rappelle l'art vocal.

Les musiciens qui se sont illustrés dans la canzone instrumentale des XVIe et XVIIe siècles sont Vincenzo Capirola et Francesco da Milano au luth, Claudio Merulo, Giovanni Maria Trabaci et Andrea Gabrieli à l'orgue, Giovanni de Macque, Girolamo Frescobaldi, Johann Jakob Froberger et Matthias Weckmann à l'orgue ou au clavecin et Giovanni Gabrieli pour ensemble d'instruments aux dimensions majestueuses.

La canzone est partiellement à l'origine d'autres formes instrumentales, comme la sonate baroque. En raison des entrées décalées des voix en imitation, elle devient synonyme de fugue au XVIIe siècle.

Vendredi 20 juillet 2018

Vue depuis les South Washington Cascades en direction du col de Snoqualmie (montagnes au second plan) et des North Cascades (arrière plan).

La chaîne des Cascades (Cascade Range ou Cascade Mountains en anglais) est une chaîne de montagnes s'étendant face à la côte Ouest de l'Amérique du Nord, entre les États de Californie, d'Oregon et de Washington aux États-Unis et la province de Colombie-Britannique au Canada. Elle comprend une partie de l'arc volcanique des Cascades dont les volcans mont Rainier, qui constitue le point culminant de la chaîne du haut de ses 4 392 mètres d'altitude dominant la métropole de Seattle, et mont Saint Helens qui a subi une éruption en 1980. Cet arc volcanique, toujours actif, commence sa formation il y a 36 millions d'années à la suite de la subduction de la plaque Juan de Fuca sous la plaque nord-américaine. Les risques liés au volcanisme demeurent importants.

Le fleuve Columbia constitue la principale discontinuité topographique de la chaîne, en la traversant d'est en ouest, et son bassin couvre une grande partie de ses pentes. Le relief orienté du nord au sud oppose un obstacle aux influences océaniques douces et humides venues de l'océan Pacifique. Avec l'altitude, les importantes précipitations se traduisent par des quantités de neige considérables, à l'instar du mont Baker, qui alimentent le plus grand système glaciaire des États-Unis hors Alaska. Sur le versant oriental de la chaîne, les précipitations sont beaucoup moins importantes et le climat est continental avec de plus grands écarts de températures journaliers et saisonniers. Cette différence se ressent sur la végétation composée principalement de conifères : si le Pin d'Oregon et la Pruche de l'Ouest dominent à l'ouest des crêtes, le Pin ponderosa, le Pin tordu et le Mélèze de l'Ouest sont mieux adaptés aux terrains secs à l'est. La partie septentrionale de la chaîne, les North Cascades, plus froide et au relief plus alpin modelé par de nombreux glaciers, abrite la Pruche subalpine, le Sapin blanc et le Sapin subalpin. La faune est très variée mais parfois menacée. Pour protéger cette diversité biologique et les richesses naturelles, l'essentiel de la chaîne a été protégé, en particulier au sein de quatre parcs nationaux.

La chaîne est peuplée depuis au moins 11 000 ans et les Amérindiens ont développé de nombreux mythes et légendes sur les volcans. Les Européens la découvrent vers la fin du XVIIIe siècle. Son nom trouve son origine avec l'expédition Lewis et Clark, en 1806, d'après des rapides dont le site est désormais immergé dans la gorge du Columbia. Très vite, les explorations se succèdent et le commerce opposant la Compagnie du Nord-Ouest et la Compagnie de la Baie d'Hudson s'intensifie. Il est d'abord basé sur la traite des fourrures puis est remplacé par celui du bois. Si des aménagements sont effectués pour traverser la chaîne, les montagnes restent largement dépeuplées. Seul le développement de l'alpinisme au milieu du XIXe siècle puis du ski à l'aube du XXe siècle voit des expéditions se succéder pour gravir les plus hauts sommets. Au XXIe siècle encore, le caractère sauvage de la chaîne des Cascades lui confère un attrait touristique important.

Samedi 21 juillet 2018

Fire Emblem Echoes: Shadows of Valentia est un jeu vidéo de rôle tactique développé par Intelligent Systems et Nintendo SPD et édité par Nintendo sur Nintendo 3DS. Il s'agit du quinzième opus de la saga Fire Emblem, ainsi que le dernier jeu de cette série à être sorti sur Nintendo 3DS. Il est sorti le au Japon, le en Amérique du Nord et en Europe et le en Australie.

Le jeu suit le parcours de deux amis d'enfance, Alm et Celica, entraînés malgré eux dans une guerre opposant les royaumes voisins de Rigel et Zofia, tous deux appartenant au continent de Valentia. Alm s'oppose à l'invasion de Zofia par Rigel en prenant les armes, tandis que Celica cherche à retrouver Mila, la déesse protectrice disparue de Zofia.

Révélé lors du Fire Emblem Direct du , il est une reprise du jeu Fire Emblem Gaiden publié sur Famicom au Japon le . Ainsi, il reprend les mécaniques du jeu d'origine, en inclut certaines mécaniques de jeu apparues dans des opus postérieurs à Gaiden, tout en ajoutant de nouvelles fonctionnalités, comme les donjons. Là où Gaiden est un jeu exclusif au Japon, Fire Emblem Echoes: Shadows of Valentia est disponible partout dans le monde.

Le développement de Fire Emblem Echoes: Shadows of Valentia débute en 2015, peu après la mise en vente de Fire Emblem Fates. Pensé pour être le point culminant des jeux Fire Emblem sur 3DS, des équipes ayant travaillé à la fois sur Fire Emblem Awakening et Fire Emblem Fates travaillent ainsi sur le jeu.

Bien accueilli par la critique, le jeu propose depuis l'été 2017 des contenus additionnels.

Dimanche 22 juillet 2018

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Lundi 23 juillet 2018

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Mardi 24 juillet 2018

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Mercredi 25 juillet 2018

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Jeudi 26 juillet 2018

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Vendredi 27 juillet 2018

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Samedi 28 juillet 2018

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Dimanche 29 juillet 2018

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Lundi 30 juillet 2018

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.

Mardi 31 juillet 2018

L'article qui doit apparaître ici n'a pas encore été sélectionné.