Suqour al-Cham

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Suqour al-Cham
Image illustrative de l'article Suqour al-Cham

Idéologie Islamisme sunnite
Objectifs Renversement du régime baasiste de Bachar el-Assad
Instauration en Syrie d'un État islamique régi par la charia
Statut Ralliement à Ahrar al-Cham le
Fondation
Pays d'origine Syrie
Actions
Zone d'opération Gouvernorats d'Idleb et Alep
Organisation
Chefs principaux Ahmed Abou Issa
Membres 9 000 à 10 000[1],[2] (en 2013)
Fait partie de Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre (2011-2013)
Front islamique de libération syrien (2012-2013)
Logo of the Islamic Front (Syria).svg Front islamique (depuis 2013)
Flag of Ahrar ash-Sham.svg Ahrar al-Cham (2015-2016)
Armée de la conquête (2016-2017)
Guerre civile syrienne

Le Liwa Suqour al-Cham (arabe : لواء صقور الشام, La Brigade des faucons du Levant) est un groupe rebelle de la guerre civile syrienne. Il est fondé en et fusionne avec Ahrar al-Cham le . Le groupe redevient indépendant le , avant de rallier une nouvelle fois Ahrar al-Cham le .

Logos[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Fondation[modifier | modifier le code]

Suqour al-Cham est fondé en septembre 2011 à Jabal al-Zawiya, dans le nord-ouest du gouvernorat d'Idleb[2]. Il s'étend par la suite dans l'ensemble du gouvernorat d'Idleb et du gouvernorat d'Alep[3].

Affiliations[modifier | modifier le code]

Initialement affilié à l'Armée syrienne libre et au Front islamique de libération syrien[3]. Il fait partie des groupes qui forment le Front islamique le [4],[5].

Le groupe est affaibli par la perte de plusieurs de ses brigades vers fin 2013 et début 2014, il a subi de lourdes pertes et grande parte de ses combattants font défection[6],[7]. Le , il annonce sa fusion avec Ahrar al-Cham[8].

Le , Suqour al-Cham se retire d'Ahrar al-Cham et redevient indépendant[9].

Le , Suqour al-Cham rallie l'Armée de la conquête[10].

Dissolution[modifier | modifier le code]

En janvier 2017, dans le gouvernorat d'Idleb et l'ouest du gouvernorat d'Alep, de violents combats éclatent entre d'un côté le Front Fatah al-Cham et de l'autre Ahrar al-Cham, Suqour al-Cham et des groupes de l'Armée syrienne libre. Le 25 janvier 2017, Suqour al-Cham et plusieurs autres groupes rebelles — Fastaqim Kama Umirt, l'Armée des Moudjahidines, Kataeb Thuwar al-Cham, ainsi que les unités de Jaych al-Islam et du Front du Levant présentes dans la région d'Idleb — annoncent leur fusion au sein d'Ahrar al-Cham, espérant ainsi par ce ralliement obtenir l'aide et la protection de ce groupe contre le Front Fatah al-Cham[11],[12],[13],[14],[15],[16],[17].

Effectifs et commandement[modifier | modifier le code]

En 2013, Suqour al-Cham compte environ 9 000 à 10 000 hommes[1],[2]. Mais en 2014, un grand nombre de ses combattants font défection[6],[7].

Le chef du mouvement est Ahmed al-Sheikh, dit « Abou Issa »[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) The Non-State Militant Landscape in Syria, Combating Terrorism Center, consulté le
  2. a, b, c et d (en) Guide to the Syrian rebels, BBC, 13 décembre 2013
  3. a et b (en) The Free Syrian Army, Understanding War, mars 2013, consulté le
  4. Hassane Zerrouky, En Syrie, sept groupes armés constituent un Front islamique, L'Humanité, 26 novembre 2013.
  5. Les actions du Front islamique affaiblissent l'Armée syrienne libre, Le Monde, 13 décembre 2013
  6. a et b Stéphane Mantoux, Ahrar al-Sham vu sous l'angle militaire (juillet-août 2015), Historicoblog, 15 août 2015.
  7. a et b (en) Front to Back, Foreign Police, consulté le
  8. Reuters : Fusion d'Ahrar al-Cham avec un autre groupe islamiste en Syrie
  9. لوية صقور الشام تنفصل عن حركة أحرار الشام الإسلامية, Eldorar, 3 septembre 2016.
  10. Hassan Hassan, Zinki and Suqour al-Sham (recently defected from Ahrar al-Sham) join Jaish al-Fateh (which includes Ahrar al-Sham)., twitter, 27 septembre 2016.
  11. Lisa Barrington et Tom Perry, Regroupement de factions rebelles syriennes face au Front Fateh al Cham, Reuters, 26 janvier 2017.
  12. Caroline Hayek, En Syrie, une trêve aux accents de guerre intestine rebelle, OLJ, 27 janvier 2017.
  13. Charles Lister, Today, the following have joined Ahrar al-Sham:- Tajamu Fastaqim - Thuwar al-Sham - x5 Jaish al-Islam & Jaish al-Mujahideen brigades, twitter, 25 janvier 2017.
  14. Romain Caillet, Pour mieux lutter contre #JFS, tous les groupes "rebelles modérés" de la région d'#Idlib rejoignent Ahrar ash-Sham, twitter, 25 janvier 2017.
  15. Romain Caillet, Face à #JFS, les Faucons du Levant, Jaysh al-Islam(Idlib), Jaysh al-Mujahidin, Fastaqim & le Front du Levant(Idlib) intègrent Ahrar ash-Sham, twitter, 25 janvier 2017.
  16. 5 Factions join Ahrar al_Sham Islamic movement in the battle against Fateh al_Sham front, OSDH, 26 janvier 2017.
  17. Syrie : combats entre Fateh el-Cham et des rebelles dans la province d'Idleb, AFP, 24 janvier 2017.