Roberto Cabañas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cabañas.
Cet article ou cette section traite d’une personne morte récemment (9 janvier 2017).

Le texte peut changer fréquemment, n’est peut-être pas à jour et peut manquer de recul. N’hésitez pas à participer, en veillant à citer vos sources.

Les biographies étant habituellement écrites au présent de narration, merci de ne pas mettre au passé les verbes qui sont actuellement au présent.

Par ailleurs, dans une rédaction encyclopédique, il vaut mieux parler de la « mort » de quelqu'un que de son « décès ». Cette page fait le point sur cette pratique.
 

Roberto Cabañas
Une illustration sous licence libre serait la bienvenue : importer un ficher.
Biographie
Nom Roberto Cabañas González
Nationalité Drapeau : Paraguay Paraguayen
Naissance
Lieu Pilar (Paraguay)
Décès (à 55 ans)
Lieu Asunción
Taille 1,82 m (6 0)
Période pro. 19801996
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1978-1980 Drapeau : Paraguay Cerro Porteño
1980-1984 Drapeau : États-Unis New York Cosmos
1984-1987 Drapeau : Colombie América Cali
1988-1990 Drapeau : France Brest Armorique FC 60 (36)
1990-1991 Drapeau : France Olympique lyonnais 27 0(9)
1991-1993 Drapeau : Argentine Boca Juniors
1993-1994 Drapeau : Équateur Barcelona Guayaquil
1994-1995 Drapeau : Argentine Boca Juniors
1996 Drapeau : Paraguay Club Libertad
1996 Drapeau : Colombie Independiente Medellin
2000 Drapeau : Colombie Real Cartagena
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1979-1993 Drapeau : Paraguay Paraguay 28 (11)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Roberto Cabañas, né le 20 avril 1961 à Pilar et mort le 9 janvier 2017 à Asunción, est un footballeur international paraguayen.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cet attaquant se fait connaître au New York Cosmos, où il remporte deux titres de champion et est élu NASL Most Valuable Player Award en 1983. À la suite de la faillite du championnat nord-américain, il est recruté par l'América Cali, en Colombie, un club à la réputation sulfureuse due à ses liens avec le cartel de drogue local.

Il arrive en Europe lors d'un transfert rocambolesque au Brest Armorique FC, en janvier 1988. L'ambitieux président brestois, François Yvinec, va le chercher à Cali et le ramène dans des conditions troubles, après plusieurs semaines de négociation sur place, contre environ 6 millions de francs[1]. Le joueur ne peut finalement pas jouer avant le début de la saison suivante, du fait d'un trop grand nombre d'étrangers au Stade brestois. Malgré la relégation du club, il reste en Bretagne où il participe à la remontée en marquant 21 buts en 33 matchs de championnat puis 3 buts importants lors des rencontres de barrages d'accession. La saison suivante, il contribue au maintien du club en première division[2] avec 9 buts dont un doublé décisif face à l'Olympique de Marseille.

En juin 1990, il part pour un montant record (on parle de 15 millions de francs[3]) à l'Olympique lyonnais, où il ne parvient pas à confirmer totalement les espoirs placés en lui. Au mois d'août 1991, il est transféré à Boca Juniors et poursuit sa carrière en Amérique du Sud.

Il meurt le 9 janvier 2017 d'un infarctus[4].

Carrière[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il compte 28 sélections avec l'équipe du Paraguay, pour laquelle il marque onze buts[5]. Cabañas participe notamment à la coupe du monde de football 1986, où il marque deux buts.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La cavale de Cabañas », cahiersdufootball.net
  2. « Fiche de Roberto Cabañas », footballdatabase.eu
  3. « Roberto Cabañas », sur Afterfoot.com
  4. « Roberto Cabanas victime d'un infarctus », sur lequipe.fr, 9 janvier 2017
  5. (en) Paraguay - Record International Players, RSSSF.com