Liwa al-Umma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Liwa al-Umma
Image illustrative de l'article Liwa al-Umma

Idéologie Islamisme sunnite modéré, puis salafisme djihadiste
Objectifs Renversement du régime de Bachar el-Assad
Statut Actif
Fondation
Date de formation 2011
Pays d'origine Syrie
Actions
Zone d'opération Gouvernorats de Hama, Homs, Idleb et Alep
Organisation
Chefs principaux Mahdi al-Harati (en 2012)
Membres 6 000 (revendiqués en 2012)[1]
Fait partie de Flag of Syria 2011, observed.svg Armée syrienne libre (2012-2014)
Alliance Muhajirin wa-Ansar (depuis 2014)
Guerre civile syrienne

Le Liwa al-Umma (arabe : لواء الامة, « La Brigade de la Oumma ») est un groupe rebelle de la guerre civile syrienne.

Affiliations[modifier | modifier le code]

Formé vers fin 2011[2], le groupe, initialement indépendant, rallie l'Armée syrienne libre vers août ou septembre 2012, il s'en sépare en 2014 et rejoint l'Alliance Muhajirin wa-Ansar, une coalition de groupes salafistes[3],[4].

Effectifs et commandement[modifier | modifier le code]

Le groupe est fondé par Mahdi al-Harati, un Irlando-libyen, chef rebelle de la Brigade de Tripoli lors de la première guerre civile libyenne. En 2012, Harati revendique 6 000 combattants et affirme que 90% de ses membres sont Syriens[1],[5]. Harati regagne la Libye en septembre 2012, officiellement pour raison médicale[2]. En janvier 2014, le chercheur Aron Lund indique que Liwa al-Umma n'est plus qu'un groupe mineur avec de faibles effectifs[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Mary Fitzgerald Rebel army moves command centre inside Syria to organise fractured forces, The Irish Times, 24 septembre 2014.
  2. a et b Farid Alilat, Frida Dahmani, Laurent De Saint Perier, Michael Pauron et Youssef Aït Akdim, Syrie : le grand malaise maghrébin, Jeune Afrique, 17 juin 2013.
  3. Georges Malbrunot, Modérés, salafistes, terroristes... Qui sont les insurgés syriens, Le Figaro, 31 janvier 2016.
  4. a et b Aron Lund, The Other Syrian Peace Process, Carnegie, 27 janvier 2014.
  5. Edith Bouvier, Des Libyens épaulent les insurgés syriens, Le Figaro, 23 décembre 2011.