Katiba al-Tawhid wal-Jihad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ne doit pas être confondu avec Jama'at al-Tawhid wal-Jihad.
Katiba al-Tawhid wal-Jihad
Image illustrative de l'article Katiba al-Tawhid wal-Jihad

Idéologie Salafisme djihadiste
Objectifs Renversement de Bachar el-Assad
Instauration d'un califat régi par la charia
Statut Ralliement au Front al-Nosra le
Fondation
Date de formation
Pays d'origine Syrie
Actions
Zone d'opération Gouvernorats d'Alep, Idleb et Lattaquié
Organisation
Chefs principaux Abou Saloh al-Ouzbeki
Membres 200[1]
Fait partie de Ansar al-Charia
Guerre civile syrienne

La Katiba al-Tawhid wal-Jihad (arabe : كتيبة التوحيد والجهاد, le « Bataillon de l'unicité et du djihad » est un groupe salafiste djihadiste actif lors de la guerre civile syrienne.

Logos et drapeaux[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La Katibat al-Tawhid wal-Jihad, aussi appelée Jannat Oshiqlari, est fondé le [1]. Le groupe pourrait être issu du Front al-Nosra, il rassemble des djihadistes ouzbeks mais compte aussi dans ses rangs des Syriens, des Ouïghours, des Kirghizes et d'autres combattants d'Asie centrale[1]. Début 2017, il compte 200 hommes[1]. Il est proche du Front al-Nosra, de Bukhari Imam Jamaat, de Jound al-Cham et du Parti islamique du Turkestan[1],[2]. Son chef est Sirojiddin Mukhtarov, dit Abou Saloh al-Ouzbeki[1].

Le , le groupe rejoint la coalition Ansar al-Charia, active à Alep[1],[3],[4].

Le , la Katiba al-Tawhid wal-Jihad prête allégeance au Front al-Nosra, puis par la suite à Hayat Tahrir al-Cham[1].

Zones d'opérations[modifier | modifier le code]

La Katiba al-Tawhid wal-Jihad est active dans les gouvernorats d'Alep, de Idleb et Lattaquié[1]. Elle prend part à la bataille d'Alep[1], à la bataille de Jisr al-Choghour[1],[2], au siège de Nobl et Zahraa[1], au siège d'Abou Douhour[1], au siège de Foua et Kafraya[1] et à la bataille de Khan Touman[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]