Jound al-Cham (Syrie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jound al-Cham.
Jound al-Cham
Image illustrative de l'article Jound al-Cham (Syrie)

Idéologie Salafisme djihadiste
Objectifs Renversement de Bachar el-Assad
Instauration d'un califat régi par la charia
Statut Dissout en novembre 2016.
Fondation
Date de formation
Pays d'origine Syrie
Actions
Zone d'opération Gouvernorats de Lattaquié, Idleb, Alep et Homs
Organisation
Chefs principaux Muslim Abu Walid al Shishani
Guerre civile syrienne

Jound al-Cham (arabe : جنود الشام, « Les soldats du Levant ») appelé aussi Jound al-Cham al-Chichan (« Les soldats tchétchènes du Levant ») est un groupe salafiste djihadiste, actif de 2012 à 2016, lors de la guerre civile syrienne.

Logos[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Jound al-Cham annonce sa formation le à Homs[1]. Ses forces sont constituées principalement de combattants tchétchènes[2],[3]. Au cours du conflit, le groupe est actif à Alep, Idleb et surtout dans le gouvernorat de Lattaquié[2],[3],[4].

Commandement[modifier | modifier le code]

Le chef du groupe est Mourad Margochvili, dit « Muslim Abou Walid al-Chichani » ou « Amur Muslim », surnommé également « Spoka » (le sommet de la colline, en russe), un Kistine de nationalité géorgienne[2],[5],[6].

Idéologie[modifier | modifier le code]

Le groupe est salafiste djihadiste. À sa création, il affirme concentrer ses efforts sur la Syrie, mais il n'exclut pas d'étendre le djihad à d'autres pays[1].

Dissolution[modifier | modifier le code]

Le groupe Jound al-Cham pourrait s'être dissout vers novembre 2016, ses combattants auraient alors rejoint pour la plupart le groupe Ajnad al-Kavkaz[7],[8].

Références[modifier | modifier le code]