Haut Comité des négociations

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Haut Comité des négociations (HCN) est une structure de l'opposition syrienne formée le , lors de la guerre civile syrienne.

Organisation[modifier | modifier le code]

Le Haut Comité des négociations est formée le à Riyad, en l'Arabie saoudite, au terme d'une réunion ayant rassemblée plus d'une centaine de membres de l'opposition syrienne[1]. Composé de 33 membres, il prend part aux négociations de Genève, menées sous l'égide des Nations unies[1].

Riad Hijab prend la direction du HCN le [2]. Mohamed Allouche, chef du bureau politique de Jaych al-Islam et cousin de Zahran Allouche, est quant à lui désigné comme négociateur en chef[3],[4],[5]. Il démissionne le [6], mais dirige la délégation de l'opposition lors des pourparlers d'Astana, en janvier 2017[7].

En février et mars 2017, le Haut Comité des négociations participe à la quatrième session de pourparlers des Genève ; sa délégation est présidée par Nasser al-Hariri, accompagné de Mohammad Sabra, successeur de Mohamed Allouche comme négociateur en chef[8]. Les négociations s'achèvent cependant sans grande avancée[9],[10],[11],[12].

Le , Riad Hijab démissionne de la présidence du HCN[13] et le , un Comité de négociation est formé pour remplacer le Haut Comité des négociations[14].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Olivier Bories, L'opposition syrienne s'accorde pour négocier avec le régime, L'Obs, 11 décembre 2015.
  2. Syrie: Riad Hijab élu coordinateur de l’opposition pour les négociations avec Damas, AFP, 18 décembre 2015.
  3. Céline Lussato, Astana : qui est Mohamed Allouche, le négociateur de l'opposition syrienne ?, L'Obs, 24 janvier 2017.
  4. Marc Daou,Qui est Mohammad Allouche, le chef de la délégation rebelle syrienne à Astana ?, France 24, 24 janvier 2017.
  5. Hélène Sallon, Mohamed Allouche, négociateur de l’opposition syrienne : « C’est Bachar Al-Assad qui fera dérailler le processus de paix », Le Monde, 5 février 2016.
  6. Démission du négociateur en chef de l’opposition syrienne aux pourparlers de paix, Le Monde avec AFP, 30 mai 2016.
  7. Isabelle Mandraud, Syrie : les petits pas de la conférence d’Astana, Le Monde, 24 janvier 2017.
  8. Salomé Parent, À Astana, les pourparlers pour la paix en Syrie reprennent, La Croix, 15 février 2017.
  9. Syrie: pas d'avancée majeure à Genève, BFMTV avec AFP, 3 mars 2017.
  10. Syrie : de nouveaux pourparlers de paix ce mois-ci, promet l’ONU, France 24 avec AFP et Reuters, 3 mars 2017.
  11. Syrie: Washington envisage un millier de soldats supplémentaires, Le Figaro avec AFP, 15 mars 2017.
  12. Luc Mathieu, A Astana, les pourparlers sur la Syrie mal engagés Libération, 14 mars 2017.
  13. Conflit en Syrie - Démission de Riad Hijab, négociateur en chef de l'opposition syrienne, Agence Belga, 20 novembre 2017.
  14. Benjamin Barthe, Syrie : l’opposition met en sourdine la question du départ d’Assad, Le Monde, 25 novembre 2017.