Division blindée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La division blindée est une unité militaire composée surtout de véhicules terrestres blindés dont un grand nombre de chars. Son emploi devint fondamental dans la stratégie et l'organisation des armées à compter de la Seconde Guerre mondiale.

Allemagne[modifier | modifier le code]

Panzerdivision est le nom en allemand de la division blindée.

Lors de la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Au sein de la Heer[modifier | modifier le code]

Au sein des Waffen SS[modifier | modifier le code]

Char Tiger I de la 2e Panzerdivision SS Das Reich dans une forêt d'Ukraine à l'ouest du Dniepr, en décembre 1943.

Au sein de la Luftwaffe[modifier | modifier le code]

Après guerre[modifier | modifier le code]

Nationale Volksarmee[modifier | modifier le code]

Bundeswehr[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Au début de la seconde guerre mondiale sont constituées quatre divisions cuirassées qui s'illustrèrent durant la campagne de France[1].

À partir de 1943 furent mises sur pied au sein de l'Armée française de la libération trois divisions blindées de type américain :

Après guerre[modifier | modifier le code]

Organigramme du RC 80, modèle de régiment à 80 chars valable de la fin des années 1990 (3 au 1er septembre 1998) à 2009.

Après la Libération, l'arme blindée et cavalerie est créée et d'autres unités du même type seront constituées et viendront compléter la liste existante :

Elles subissent plusieurs changements d'organigramme et de matériels au fil du temps.

La division blindée « modèle 1984 » est une grande unité interarmes de combat d'un effectif supérieur à 10 000 hommes[2].

Cette unité blindée, selon les termes établis, est « organisée et entraînée en vue de conduire sur le théâtre européen un combat mobile, en ambiance nucléaire et chimique, de jour comme de nuit, contre un adversaire de même nature, appuyé par des feux puissants aériens ».

Elle comprend d'une manière théorique :

Parade du 11e régiment de chasseurs des forces françaises à Berlin le lors de la journée des forces alliées à Berlin-Ouest. Au premier plan, des AMX-30B2 suivis de VAB.

La division blindée est donc équipée d'un matériel spécifique listé ci-dessous :

  • 191 chars de bataille de type AMX-30 ou de type AMX-30 B2 dotés chacun d'un canon de 105 mm de type CN-105 F1 en armement principal, d'un canon-mitrailleur de 20 mm de type M693 F1 et d'une mitrailleuse de 7,62 mm modèle AANF1
  • 280 véhicules de transport de troupes et autres variantes de type VAB :
    • VAB-P : véhicule de transport de troupes avec une mitrailleuse de 12,7 mm ou d'une mitrailleuse de 7,62 mm modèle AANF1
    • VAB-PC : véhicule de commandement avec une mitrailleuse de 12,7 mm ou d'une mitrailleuse de 7,62 mm modèle AANF1
    • VAB-RATAC : véhicule radar
    • VAB-RASIT : véhicule radar
    • VAB-SAN : véhicule sanitaire
    • VAB-VOA : véhicule d'observation d'artillerie dotée d'une tourelle d'observation
  • 114 véhicules de combat d'infanterie et autres variantes de type AMX-10 :
    • AMX-10 P : véhicule de combat d'infanterie avec un canon de 20 mm de type M693 F1 et une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm modèle AANF1
    • AMX-10 PC : véhicule de commandement avec un canon de 20 mm de type M693 F1 et une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm modèle AANF1
    • AMX-10 VOA : véhicules d'observation d'artillerie dotée d'une tourelle d'observation en lieu et place de la tourelle de tir
  • 42 véhicules antichars :
    • 24 véhicules anti-char de type AMX-10 P MILAN avec poste de tir de missiles antichar (quatre rampes de lancement par poste de tir)
    • 12 véhicules anti-char de type VAB-Euromissile HOT avec poste de tir de missiles antichar (quatre rampes de lancement par poste de tir)
    • 6 véhicules antichar de type VAB-MILAN avec poste de tir de missiles antichar (quatre rampes de lancement par poste de tir)
  • 58 piéces d'artillerie  :
    • 40 canons automoteurs de type AMX AuF1 montés sur châssis de chars de bataille AMX-30 dotés chacun d'un canon de 155 mm de type GCT en armement principal et d'une mitrailleuse de 7,62 mm modèle AANF1 en armement secondaire
    • 18 véhicules de type VAB-MORTIER tractant chacun un mortier de 120 mm MO 120 RT
  • 26 canons de 20 mm antiaériens de type 53T2 montés sur camionnettes tactiques
  • 16 engins blindés du génie montés sur châssis de chars de bataille AMX-30
  • 4 ponts automoteurs d'accompagnement à 2 travures de type Gillois
  • 12 systèmes de missiles sol-air portatives à très courte portée de type « Mistral »

Les divisions blindées ont disparu des ordres de bataille de l'armée française de 1999 à 2015. Durant cette période, il ne reste plus que 3 brigades héritières de celles-ci :

La 1re division et la 3e division sont recréées en 2016.

États-Unis[modifier | modifier le code]

Une brigade de la 3e division blindée des États-Unis sur la ligne de départ de l'offensive terrestre lors de la guerre du Golfe de 1991.

Les premières divisions blindée de l'United States Army, dont l'appellation américaine est Armored Division sont créées en 1940. Ce type d'unité est, en 1945, totalement mécanisée et autonome.

Elle comprend 1 100 véhicules et 10 800 hommes répartis dans 3 bataillons de chars, 3 bataillons d’infanterie blindés et 4 bataillons d’artillerie motorisée.

Chaque bataillon de chars comprend 4 pelotons de 17 blindés soit 68 engins :

Soit un total de 204 blindés (153 Sherman et 51 Chaffee).

L’organisation diffère quelque peu des autres types de division. Une division blindée est elle-même divisée un 3 « Combat Command » qui constituent une « mini-division blindée » avec 1 bataillon de chars, 1 bataillon d’infanterie blindée et 1 bataillon d’artillerie motorisée.

Les « Combat Command » sont, à l’image de la division blindée, en principe autonomes, mais peuvent, selon les besoins du moment, être intégrés en soutien dans une division d’infanterie.

Liste des divisions blindées américaines, en 2016, seul la 1re division blindée est active :

Grande-Bretagne[modifier | modifier le code]

En Angleterre, la division blindée porte le nom d'Armoured Division (écriture britannique de armored avec un "u" supplémentaire). Les divisions blindées britanniques recensées sont :

Autres pays[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le 14 mai 1940, le colonel Charles de Gaulle fut désigné pour commander la nouvelle 4e division cuirassée (5 000 hommes et 85 chars) avec laquelle il exécuta une contre-attaque vers Montcornet, au nord-est de Laon. Ce fut la seule contre-attaque alliée qui parvint à repousser les troupes allemandes.
  2. David Delporte, « Les divisions blindées », sur armee-francaise-1989.wifeo.com, (consulté le 18 mars 2015)
  3. Michel Loyauté, « Les escadrons d'éclairage divisionnaires (EED) », sur http://cavaliers.blindes.free.fr/ (consulté le 9 octobre 2016).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]