Corcelles (Haute-Saône)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Corcelles.
Corcelles
Vue générale.
Vue générale.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Haute-Saône
Commune Saulnot
Statut Commune associée
Géographie
Coordonnées 47° 32′ 50″ nord, 6° 36′ 54″ est
Historique
Date de fusion 31 décembre 1972
Commune(s) d’intégration Saulnot
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte administrative de Haute-Saône
City locator 15.svg
Corcelles

Géolocalisation sur la carte : Haute-Saône

Voir sur la carte topographique de Haute-Saône
City locator 15.svg
Corcelles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 15.svg
Corcelles

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 15.svg
Corcelles

Corcelles est une ancienne commune française située dans le département de la Haute-Saône, en région Bourgogne-Franche-Comté. Elle est une commune associée à Saulnot depuis 1972. Le village est essentiellement connu pour son ancienne exploitation houillère et pour son viaduc où passe la LGV Rhin-Rhône.

Géographie[modifier | modifier le code]

Corcelles occupe la partie sud-ouest du territoire communal de Saulnot en Haute-Saône, à la limite du Doubs. Un viaduc appartenant à la LGV Rhin-Rhône est construit au nord du village. Ce dernier est bordé par un ruisseau et plusieurs collines qui sont les Planches (516 m), les Hautes Roches (506 m) le Milleremont (437 m), le Tremblot (419 m) et la Bruyère (415 m). Le paysage est assez déboisée[1].

Le village repose sur le bassin houiller keupérien[2] et le gisement de schiste bitumineux de Haute-Saône daté du Toarcien[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

L’étymologie vient du mot latin roman , cortem , du latin classique cohortem. Le mot latin était passé du sens de « groupe de soldats , cohorte » à celui de « groupe d’ habitations ». Le mot « cortem » a donné en français la « cour ». Avec le suffixe diminutif « cella » (au masculin , « cellum ». Le latin roman « corticella » désignait une petite exploitation agricole , un petit domaine[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Infrastructures de surface du puits D de Corcelles.

Des vestiges d'un camp daté de l'âge du bronze subsistent dans le bois de Corcelles[5].

Au Moyen-Age, Corcelles appartient à la seigneurie de Granges et fait partie de la paroisse de Saulnot[6].

Les houillères de Corcelles sont exploitées avec des interruptions et des changements de propriétaires de 1589 à 1922 pour alimenter la saline de Saulnot puis celle de Gouhenans[7],[8].

Des mines de pierre à plâtre sont également exploitées au même étage géologique que le charbon au début du XIXe siècle[6].

Corcelles fusionne en même temps que Gonvillars à Saulnot le [9].

Administration[modifier | modifier le code]

L'ancienne mairie-école.

Corcelles a le statut de commune associée avec Saulnot, elle est représentée par un maire délégué[10].

Liste des maires délégués successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mars 2008 Charles Luthi[11] DVG  
mars 2008 en cours Gilles Goszka[12] DVG  

Monuments[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Carte IGN de Cocelles sur Géoportail.
  2. Édouard Thirria, Manuel à l'usage de l'habitant du département de la Haute-Saône, (lire en ligne), p. 184-185.
  3. Marcel Lanoir, Carburants rhodaniens : les schistes bitumineux, notamment dans la Haute-Saône, vol. 7, coll. « Les Études rhodaniennes », (lire en ligne), p. 328.
  4. « Page Patrimoine : Toponymie régionale : Corcelles », sur JSL, (consulté le 12 octobre 2016).
  5. Eric Coulon 2004, p. 148.
  6. a et b L. Suchaux 1866, p. 175.
  7. Marc Paygnard 2010, p. 16-17.
  8. R. Dormois et J.Ricours 1943, p. 8-9.
  9. « Commune de Saulnot (70477) », sur INSEE (consulté le 24 janvier 2016).
  10. « Gérer une commune associée », sur collectivites-locales.gouv.fr, .
  11. « La fontaine fait des -vagues », sur L'Est républicain.
  12. « Départementales 2015: Saulnot 70477 », sur Le Monde.
  13. « Le viaduc de Corcelles antisismique », L'Est Républicain,‎ (lire en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L. Suchaux, La Haute-Saône: dictionnaire historique, topographique et statistique des communes du département, (lire en ligne). 
  • [PDF] R. Dormois et J.Ricours, Houille triasique sur le versant N.O. du Jura, BRGM, (lire en ligne). 
  • Eric Coulon, Bourgs et villages de Haute-Saône, Cabédita Editions, coll. « Sites et villages », (ISBN 2-88295-418-2). 
  • Marc Paygnard, La Haute-Saône guide découverte, Éditions Noires Terres, .