Copalnic-Mănăștur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Copalnic-Mănăștur
Biserica de lemn din Cărpinis.JPG
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Copalnic-Mănăștur (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
117,45 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Copalnic-Manastur jud Maramures.jpg
Démographie
Population
5 673 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
48,3 hab./km2 ()
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Vasile Ștefan Mihalca (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Site web

Copalnic-Mănăștur (Kápolnokmonostor en hongrois) est une commune roumaine du județ de Maramureș, dans la région historique de Transylvanie et dans la région de développement du Nord-Ouest.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune, qui regroupe 12 villages est située au sud du județ, en Pays Lăpușului (Țara Lăpușului), à 20 km à l'ouest de Târgu Lăpuș et à 30 km au sud-est de Baia Mare, la préfecture du județ.

Les villages de la commune sont les suivants (nombre d'habitants en 2002) :

  • Berința, 746.
  • Cărpinis, 370.
  • Coplanic, 705.
  • Copalnic-Deal, 104.
  • Copalnic-Mănăștur, siège de la commune, 870.
  • Curtuiușu Mic, 266.
  • Făurești, 834.
  • Lăschia, 538.
  • Preluca Nouă, 331.
  • Preluca Veche, 391.
  • Rușor, 302.
  • Vad, 381.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1405, sur un document de la cour du roi Sigismond Ier du Saint-Empire, roi de Hongrie par son mariage avec Marie Ire de Hongrie, établissant une liste de châteaux-forts.

Le village a été le siège d'un monastère important, comme son nom l'indique.

Copalnic-Mănăștur a été le chef-lieu du district de Kápolnokmonostor de 1876 à 1920 dans le comitat de Szolnok-Doboka dont le chef-lieu était la ville de Dej.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 1910, la commune comptait 6 872 Roumains (90,5 % de la population), 167 Hongrois (2,2 %) et 456 Allemands (6 %)[1].

En 1930, les autorités recensaient 6 546 Roumains (92,7 %), 83 Hongrois (1,2 %) ainsi qu'une communauté juive de 406 personnes (5,7 %) qui fut exterminée par les Nazis durant la Seconde Guerre mondiale.

En 2002, la commune comptait 5 584 Roumains (95,6 %) et une communauté tsigane de 227 personnes (3,9 %)[2].

Évolution démographique
1880 1900 1910 1930 1956 1977 1992 2002 2007
6 2937 3017 5957 0636 7456 6296 0705 8385 808[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]