Confrontation entre Israël et la bande de Gaza en 2012

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Confrontation entre Israël et la bande de Gaza en 2012
Informations générales
Date -
(10 mois)
Lieu bande de Gaza et sud d'Israël
Issue Cessez-le-feu
Belligérants
Drapeau d’Israël Israël
  • 250 avions et hélicoptères
  • 50 000 hommes
Drapeau de la Palestine Bande de Gaza :

Conflit israélo-palestinien

Batailles


Émeutes de Jérusalem (1920) · Émeutes de Jaffa (1921) · Massacre d'Hébron (1929) · Grande Révolte arabe (1936-1939) · Guerre civile (1947-1948)


Israël et pays arabes (1948-présent)

Guerre israélo-arabe de 1948 · Guerre israélo-arabe (1948-1949) · Guerre des Six Jours (1967) · Opération Colère de Dieu (1972-1992)


Crise du canal de Suez (1956-1957) · Guerre d'usure (1967-1970) · Guerre du Kippour (1973) · Attaque contre un poste-frontière (2012)


Première guerre du Liban (1975-1990) · Opération Litani (1978) · Intervention militaire israélienne au Liban (1982) · Opération Raisins de la colère (1996) · Deuxième guerre du Liban (2006)


Première intifada (1987-1993) · Seconde intifada (2000-2005) · Opération Arc-en-ciel (2004) · Opération Jours de pénitence (2004) · Opération Pluies d'été (2006) · Blocus de la bande de Gaza (2007-) · Guerre de Gaza (2008-2009) · Abordage de la flottille pour Gaza (2010) · Confrontation israélo-palestinienne (2011) · Confrontation entre Israël et la bande de Gaza (2012) · Opération Pilier de défense (2012) · Guerre de Gaza (2014) · Regain de violence (2015-)



Massacres
Massacre de Munich (1972) · Massacre de Sabra et Chatila (1982)

La confrontation entre Israël et la bande de Gaza en 2012 est une succession d'attaques et de représailles entre l'Armée de défense d'Israël d'un côté et le Hamas, le Jihad islamique et les Comités de résistance populaire de l'autre.

Confrontation[modifier | modifier le code]

Janvier à février[modifier | modifier le code]

En , selon le service de sécurité intérieure israélien, les organisations islamistes de la Bande de Gaza ont tiré neuf roquettes et sept obus de mortier sur les localités du sud d’Israël en quatorze attaques distinctes[1]. Vingt-sept roquettes sont tirées en [2].

Mars[modifier | modifier le code]

Le , l'armée israélienne effectue un raid israélien contre Zouhair al-Qaissi, chef des Comités de résistance populaire (CRP), faisant deux morts et quatre blessés. L'armée israélienne justifie cette « assassinat ciblé » comme une mesure préventive contre les CRP qui auraient préparé un attentat du même type que celui perpétré le 18 août 2011 contre un autobus civil se rendant à Eilat dans le sud d’Israël. Quelques heures plus tard, plus de cent roquettes et obus de mortier sont lancées vers Israël, blessant huit civils dont un grièvement[3]. L'aviation israélienne riposte en bombardant un centre d'entraînement des Brigades Izz al-Din al-Qassam, une maison voisine est détruite durant ce raid, tuant un père de famille et son fils de 12 ans. L’armée israélienne a exprimé des « regrets » pour la mort de « non-combattants », soulignant que les décès pouvaient être la conséquence « d'explosions collatérales de roquettes stockées sur le site »[4].

Le 10 mars, les violences atteignent une intensité qui n'avait pas été atteinte depuis la guerre de Gaza de 2008-2009. Des militants palestiniens du CRP et du Jihad islamique tirent plus quatre-vingt-quinze de roquettes et missiles le sud d’Israël, blessant un ouvrier agricole thaïlandais. L'aviation israélienne riposte par des bombardements contre des centres de fabrication d'armes et des tirs qui tuent quinze activistes dont sept membres des Brigades Al-Qods et font une vingtaine de blessés dont un journaliste palestinien[5].

Le 13 mars 2012, une trêve est annoncée entre Israël et les groupes armés palestiniens de Gaza. Le bilan de cette confrontation est de vingt-cinq Palestiniens tués, dont quatorze militants de la branche armée Jihad islamique et des Brigades Al-Qods, et au moins quatre membres des Comités de Résistance Populaire (CRP) qui ont tiré plus de trois cents roquettes ainsi que des obus de mortier sur diverses agglomérations du sud d’Israël qui ont fait une cinquantaine de blessés civils et des dégâts matériels[6].

Les batteries antimissiles Iron Dome qui ont été déployées autour des villes de Beersheva, Ashdod et Ashkelon se trouvant dans un rayon de 40 kilomètres de Gaza ont intercepté 56 roquettes menaçant directement ces villes pour un taux de réussite proche de 90 %[7].

Le 14 mars 2012, malgré la trêve décrétée, une roquette tirée de Gaza s'est abattue dans une zone inhabitée près de Netivot. Peu après, un roquette Grad a été détruite en vol par une batterie Iron Dome près de Beersheva. En représailles, l'aviation israélienne a frappé des objectifs dans le sud de la bande de Gaza sans faire de victimes. Les autorités israéliennes ont fermé de nouveau les établissements scolaires d'Ashdod, d'Ashkelon et de Beersheva, en raison de ces tirs[8].

Avril à mai[modifier | modifier le code]

En avril, huit tirs de roquettes sont repérés[9].

En mai, quatre tirs de roquettes et deux de mortiers sont constatés[10].

Juin[modifier | modifier le code]

Les 17 et 18 juin 2012, quatre membres du mouvement radical Jihad islamique ont été tués dans des raids aériens israéliens dans le nord de la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël en représailles à leur implication selon l’armée israélienne dans des tirs de roquettes et de « récents tirs de fusil de précision ». Auparavant, un commando venu du Sinaï en Égypte s'était attaqué à un convoi transportant des Israéliens tuant l'un d'eux, un arabe israélien [11]. Ces raids furent suivis par le tir de 10 roquettes vers Israël revendiqués par le Hamas. Le 19, quarante-cinq roquettes sont de nouveau tirées, selon la police israélienne et un porte-parole des Brigades Izz al-Din al-Qassam. Quatre gardes-frontières ont été blessés dont un grièvement par une de ces roquettes. En représailles à ces tirs, l'aviation israélienne a mené sept raids contre « des objectifs terroristes » [12]. Le 20 juin, l'armée israélienne a tué un activiste salafiste et blesse son compagnon alors qu'ils circulaient à moto dans la région de Rafah près de la frontière avec le Sinaï égyptien. Selon les Israéliens, le Palestinien tué était impliqué dans l'attaque menée le 18 le long de la frontière avec l’Égypte. Seize nouvelles roquettes ont été tirées sans faire de victimes selon l'armée israélienne [13]. Le 20, alors que huit palestiniens ont été tués dans des raids israéliens et qu'une centaine de roquettes et de missiles se sont abattus en Israël, le Hamas annonce accepter une trêve « à condition qu'elle soit réciproque » à la suite d'une médiation égyptienne [14]. Le 21, malgré l'annonce de la trêve, huit roquettes ont été tirées. elles n'ont pas fait de victimes [15]. Le 23, à la suite de la reprise des tirs de roquettes sur le sud d’Israël qui ont fait un blessé, des raids de l'aviation israélienne ont tué 4 militants et plus de vingt personnes, dont des civils, ont été blessés dans la bande de Gaza. Des bâtiments du Hamas ont été endommagés [16]. Le 24, Benjamin Netanyahu a menacé d’agir « encore plus fermement » si le Hamas ne respectait pas la trêve qu'il avait annoncée. Un porte-parole de Tsahal a indiqué que vingt-huit roquettes avaient atteint le territoire israélien et que dix autres avaient été interceptées par le système de défense anti-missile Iron Dome. Le Hamas s’est dit prêt à respecter la trêve avec Israël, « sous réserve de réciprocité ».

Depuis le début de cette confrontation les raids israéliens sur la bande de Gaza ont tué quinze Palestiniens et fait plusieurs dizaines de blessés, majoritairement des militants. Pendant cette période, cent cinquante-deux roquettes et mortiers ont été tirés sur Israël, faisant cinq blessés dont quatre gardes-frontières[17].

Juillet[modifier | modifier le code]

Treize tirs de roquettes et six de mortiers sont constatés[18].

Août[modifier | modifier le code]

Le 29 août 2012, l'aviation israélienne a mené trois raids contre des camps d'entraînement du Hamas dans la bande de Gaza « en réponse aux tirs continus de roquettes visant le sud d'Israël » selon l’armée israélienne, quatre d'entre elles avaient été tirées vers la ville de Sdérot dont trois endommageant deux usines. Un groupe salafiste à Gaza revendiqué le tir de trois de ces roquettes [19]. Le 31, deux roquettes sont de nouveau tirées, l'une d'elle s'est abattue sur une maison de Sdérot, sans faire de blessé. La veille, un autre tir avait aussi été revendiqué par un groupe salafiste [20]. Le 5 septembre, un avion de Tsahal tire deux missiles sur une voiture dans laquelle se trouvaient selon un le porte-parole de l’armée israélienne « un groupe terroriste qui avait été impliqué dans les tirs précédents et s’apprêtant à tirer une nouvelle salve de roquettes ». Selon des sources à Gaza, trois des occupants du véhicule ont été tués, un autre grièvement blessé [21].

Le 29 août, l'ambassadeur israélien à l'ONU, Ron Prosor, avait écrit dans une lettre à Gérard Araud ayant la présidence tournante du Conseil de sécurité, à la suite d'un rapport présenté comme l'un des plus complets de l'ONU à ce jour sur la bande de Gaza qui conclu que « la région ne sera pas vivable d'ici 2020 » du fait des « sévères restrictions qu'imposent le blocus israélien sur la zone pour des raisons de sécurité » après la prise du pouvoir à Gaza par le Hamas, « qui ne reconnaît pas à Israël le droit d'exister ». Dans sa lettre, Prosor souligne que « les fonctionnaires qui ont rédigé le document ont commodément omis de mentionner que le Hamas a brutalement conquis Gaza et vise délibérément des civils israéliens dans des attaques incessantes à la roquette », accusant « le Hamas d’être responsable de la souffrance dans la bande de Gaza » [22].

Septembre à octobre[modifier | modifier le code]

Treize tirs de roquettes et cinq de mortiers sont enregistrés en septembre[23].

Cent-seize tirs de roquettes et cinquante-cinq obus de mortier atteignent le territoire israélien en octobre[24].

Novembre[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Opération Pilier de défense.

L'opération Pilier de Défense, ou Colonne de Nuée (en hébreu עמוד ענן, Amud Anan), est une offensive militaire menée par l'armée israélienne dans la bande de Gaza depuis le en réponse aux attaques frontalières contre des soldats israéliens et aux tirs de roquette Qassam du Hamas contre le territoire israélien.

Le bilan de l'opération est de 6 Israéliens et 160 Palestiniens tués.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en)http://www.shabak.gov.il/English/EnTerrorData/Reports/Pages/Jan12report-en.aspx
  2. (en)http://www.shabak.gov.il/English/EnTerrorData/Reports/Pages/feb12report.aspx
  3. https://www.washingtonpost.com/world/middle_east/israeli-raids-kill-14-in-gaza-militants-fire-dozens-of-rockets/2012/03/10/gIQAJ8532R_story.html
  4. La trêve entre Israël et Gaza malmenée par des violences, Le Figaro, 12 mars 2012
  5. Bombardements d'Israël sur Gaza, tirs de roquettes palestiniens
  6. http://tempsreel.nouvelobs.com/topnews/20120313.AFP0198/treve-entre-israel-et-les-groupes-armes-palestiniens-de-gaza.html Trêve entre Israël et les groupes armés palestiniens de Gaza
  7. http://www.haaretz.com/print-edition/news/top-official-israel-gave-no-guarantees-in-exchange-for-gaza-truce-1.418328
  8. http://www.liberation.fr/monde/01012396145-tirs-de-roquettes-et-bombardements-entre-gaza-et-israel
  9. (en)http://www.shabak.gov.il/English/EnTerrorData/Reports/Pages/April12report-en.aspx
  10. (en)http://www.shabak.gov.il/English/EnTerrorData/Reports/Pages/May12report-en.aspx
  11. http://www.liberation.fr/depeches/2012/06/19/israel-deux-assaillants-et-un-ouvrier-tues-dans-une-infiltration-du-sinai_827351
  12. http://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/gaza-nouveaux-tirs-de-roquettes-vers-le-sud-d-israel_1128692.html
  13. http://www.20minutes.fr/ledirect/957113/israel-tue-militant-palestinien-gaza-3e-jour-combats
  14. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/20/97001-20120620FILWWW00833-le-hamas-accepte-une-treve-avec-israel.php
  15. http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120621.OBS9227/gaza-le-hamas-se-dit-pret-a-retablir-une-treve-avec-israel.html
  16. http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120623.FAP5004/quatre-militants-palestiniens-tue-dans-des-raids-israeliens-sur-la-bande-de-gaza.html
  17. http://www.liberation.fr/monde/2012/06/24/israel-menace-de-reagir-avec-force-si-la-treve-avec-gaza-n-est-pas-respectee_828679
  18. (en)http://www.shabak.gov.il/English/EnTerrorData/Reports/Pages/July12report-en.aspx
  19. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/08/28/97001-20120828FILWWW00275-raids-de-l-aviation-israelienne-a-gaza.php
  20. http://www.liberation.fr/monde/2012/08/31/une-roquette-tombe-de-gaza-sur-israel-pas-de-blesses_843051
  21. http://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4277827,00.html
  22. http://www.jpost.com/DiplomacyAndPolitics/Article.aspx?id=283151
  23. (en)http://www.shabak.gov.il/English/EnTerrorData/Reports/Pages/Sept12report-en.aspx
  24. (en)http://www.shabak.gov.il/English/EnTerrorData/Reports/Pages/Oct12report-en.aspx