Andreï Karlov

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Karlov.
Andreï Karlov
Illustration.
Andreï Karlov en 2016.
Fonctions
Ambassadeur de Russie en Turquie

(3 ans, 5 mois et 7 jours)
Prédécesseur Vladimir Ivanovsky
Ambassadeur de Russie en Corée du Nord

(5 ans, 5 mois et 11 jours)
Prédécesseur Valery Denisov
Successeur Valery Sukhinin
Biographie
Nom de naissance Андрей Геннадьевич Карлов
Andreï Guennadievitch Karlov
Date de naissance
Lieu de naissance Moscou (URSS)
Date de décès (à 62 ans)
Lieu de décès Ankara (Turquie)
Nature du décès Assassinat
Nationalité Soviétique puis russe
Diplômé de Institut d'État des relations internationales de Moscou
Académie diplomatique du ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie
Profession Diplomate

Andreï Guennadievitch Karlov (en russe : Андрей Геннадьевич Карлов), né le à Moscou, en Russie soviétique, et mort le à Ankara, en Turquie, est un diplomate russe.

Après avoir été directeur du service consulaire du ministère des Affaires étrangères de Russie, il est nommé ambassadeur de Russie en Turquie en 2013 et occupe ce poste jusqu'à son assassinat.

Biographie[modifier | modifier le code]

En 1976, Andreï Karlov est diplômé de l'Institut d'État des relations internationales de Moscou. Cette même année, il rejoint le service diplomatique de l'Union soviétique. En 1992, il est diplômé de l'Académie diplomatique du ministère des Affaires étrangères de la Fédération de Russie. Il parle couramment le coréen et, de 2001 à 2006, a servi comme ambassadeur russe en Corée du Nord. En 2009, après avoir été vice-directeur du service consulaire du ministère des Affaires étrangères pendant deux ans, il en devient directeur et coordonne ainsi les missions diplomatiques de la Russie dans cent quarante-six pays. Il est nommé ambassadeur en Turquie en 2013[1],[2],[3].

Andreï Karlov était marié et père d'un enfant[1].

Mort[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Assassinat d'Andreï Karlov.

Le , Andreï Karlov meurt tué par balles lors d'une exposition photo intitulée La Russie vue par les Turcs à Ankara[4],[5]. Dans le contexte du soutien de la Russie au gouvernement du président syrien Bachar el-Assad dans la guerre civile syrienne, l'assassin, Mevlüt Mert Altintas[6], un policier de vingt-deux ans en habit civil, clame en arabe des paroles de chant djihadiste « Nous sommes ceux qui ont voué allégeance à Mohamed pour le djihad jusqu’à notre dernière heure »[7] et ajoute en turc « N'oubliez pas Alep, n'oubliez pas la Syrie ! […] Dieu est grand ! »[8]. L'assassinat est rapidement condamné par (entre autres) le président français François Hollande, le ministre de l'Intérieur allemand Thomas de Maizière et le secrétaire d'État des Affaires étrangères et du Commonwealth Boris Johnson, ainsi que par un porte-parole du Département d'État des États-Unis[8]. Le président turc Recep Tayyip Erdoğan s'entretient au téléphone avec son homologue russe Vladimir Poutine et indique à la presse qu'il souhaite renforcer la coopération des deux pays dans la lutte contre le terrorisme[9].

Le 2 avril 2018, le gouvernement turc impute la responsabilité du meurtre au prédicateur en exil Fethullah Gülen - à qui il imputait déjà le putsch raté de 2016 - et émet un mandat d'arrêt contre Gülen et sept autres personnes en les accusant d'avoir commandité l'assassinat[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ru) « Посол России в Турции Андрей Карлов. Досье », Argoumenty i Fakty,‎ (lire en ligne)
  2. (en) « Andrei Karlov: Russia's ambassador to Turkey at time of diplomatie thaw », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  3. (en) « Russian ambassador Andrei Karlov wounded in gun attack in Turkey », BBC News,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Martin Chulov, « Russian ambassador to Turkey wounded in Ankara shooting attack », The Guardian,‎ (lire en ligne)
  5. (ru) « Убийство посла РФ в Анкаре. Хроника событий », ТАСС,‎ (lire en ligne)
  6. « L'ambassadeur russe à Ankara assassiné par un policier turc », Le Point, 20 décembre 2016
  7. « L’ambassadeur russe en Turquie tué par balle à Ankara », Le Monde, 20 décembre2016
  8. a et b (en) « Russian ambassador to Turkey Andrei Karlov shot dead in Ankara », BBC News, 19 décembre 2016
  9. (en) « Night of terror: Numerous dead after suspected terror attacks in Germany, Turkey and Switzerland », The Independent (Irlande), 19 décembre 2016
  10. « La Turquie impute à Gülen le meurtre de l'ambassadeur russe », sur Reuters via Yahoo! News, (consulté le 3 avril 2018)

Articles connexes[modifier | modifier le code]